Le barrage Mose ferme la lagune

Le barrage Mose (prononcez Mosé) a vu le jour pour sauver Venise des eaux, comprenez des inondations incessantes, la fameuse acqua alta, du moins, les marées les plus hautes.

Le barrage Mose ou Moïse

Barrage Mose en lagune de Venise

Des digues mobiles remplies d’eau reposent au fond des trois passes de la lagune. Elles sont redressées en y injectant de l’air comprimé, lorsque le niveau des marées dépassera 1,10m à terme (à partir du niveau zéro de l’eau). Ces digues isolent ainsi la lagune de la mer Adriatique et évitent les hautes inondations (devenues) régulières à Venise.
Ce sont donc d’énormes caissons métalliques qui reposent au fond de l’eau, qui pivotent et se redressent si nécessaire, pour constituer une paroi face à ma mer, comme on le distingue sur la photo.

Quelques chiffres sur le barrage Mose

  • 1984 : Imaginé en 1984, l’objectif est de trouver une solution à « l’acqua alta » (le phénomène des marées hautes à Venise).
  • 2001 : Le projet a été adopté par le gouvernement en décembre 2001.
  • 2003 : La première pierre a été posée par S. Berlusconi, en mai 2003.
  • 2014 : Découverte de très grosses malversations.
  • 2020 : Premier test de l’élévation des digues, puis, première utilisation du Mose lors d’une inondation (3 octobre).
  • 2021 : Il devrait être entièrement achevé en 2021, soit presque 20 ans après la pose de la première pierre (2003).

Le pour et le contre du Mose

Le coût d’investissement

A l’origine, la réalisation de ce projet Mose (Moïse) devait coûter un peu plus de 2,5 milliards d’euros et la construction devait durer huit ans. Il en coûtera quelques 5,5 milliards d’euros, voire + de 7 milliards en considérant les travaux collatéraux, pour quelques 20 années de travaux. D’autant qu’environ 1 milliard d’euros sont dus à des malversations (2014).
Notons qu’aucun projet de la sorte n’a jamais été réalisé nulle part et donc, les ingénieurs et les techniciens ont eu à résoudre, un à un, les différents et nombreux problèmes imprévisibles, qui se sont naturellement posés.

Le coût de fonctionnement 

Une fois tout le système en place, il sera nécessaire de disposer d’une équipe 24h/24 et 7j/7 pour veiller aux digues et à leur entretien qui risque, lui aussi, d’être pharaonique. Et cela ne sera pas un effort financier ponctuel, mais grèvera les budgets de façon perpétuelle.
Le coût de fonctionnement devrait permettre la protection des Vénitiens et de leurs biens. C’est obligatoirement mieux que de laisser les hautes marées envahir la ville.

Lors des grandes inondations seulement

Ce projet ne prétend pas empêcher les inondations de Venise, mais seulement les plus importantes. Les vénitiens comprennent donc qu’ils auront toujours à se plaindre de l’acqua alta, plusieurs fois par an. C’est une observation qui en laisse plus d’un sur la réserve.
Les Vénitiens sont équipés de barrières anti-inondations devant leur porte. Les petites inondations causeront donc relativement peu de dommages.
La fermeture des digues empêche les échanges d’eau entre la lagune et la mer. Moins la digue est fermée, mieux l’écologie de la lagune s’en portera. C’est donc une bonne chose que la digue soit utilisée le moins souvent possible, en tenant compte de la protection des habitants, bien sûr.

Des questions encore en suspens

  • Le barrage restera-t-il fermé s’il advient des inondations importantes qui se succèdent durant plusieurs jours, comme ce fut le cas en novembre 2019 ? Les écosystèmes de la lagune en pâtiront.
  • Vu l’état des caissons et l’état de certaines charnières immergées (ils sont déjà en partie rouillés), espérons que l’acier a bien été livré dans la qualité attendue. Et il semble que ce ne soit pas certain.
  • Les longues jetées qui avancent dans l’Adriatique ne s’ensableront-elles pas, avec les marées ?
  • Dans quelle mesure l’ouverture du barrage au-delà d’un coefficient de 130cm n’est-il pas dicté par les activités économiques du port et les compagnies de croisières ?
  • Comment a-t-on correctement étudié et pris en compte les phénomènes naturels des écosystèmes de la lagune et de la mer Adriatique ?

Le barrage Mose de nos jours

Ce barrage Mose est mis en fonction pour la première fois, en situation d’inondation, le samedi 3 octobre 2020. Le coefficient de marée était estimé à 130cm (à partir du niveau zéro de l’eau). L’eau est montée jusqu’au ras des quais mais aucun débordement n’a été observé. Ce fut une réussite.

Bref, le projet et les interrogations suivent leurs cours.

LA LAGUNE DE VENISE
Murano
Burano
Torcello
Sant’Erasmo
Mazzorbo
San Michele île cimetière de Venise
San Francesco del deserto
Ecosystème de la lagune de Venise
La flore de la lagune de Venise
La Faune de la lagune de Venise
Une Bricola ou Duc d’Albe
Barrage Mose ou Moïse

Votre chambre ,votre appartement AirBnB à Venise
Votre hôtel à Venise ou votre appartement à Venise
Réservez vos visites coupe files vaporettos concerts
Vos plans guides audioguides en boutique italienne
Visiter toutes les villes de  Vénétie  avec italie1.com

Share

Autres ressources

Wikipédia - Mises á jour aléatoires
Tripadvisor - Avis non vérifiés
Google maps - Temps de parcours
Site officiel de la Ville
Site officiel du tourisme


Venise : Autres informations similaires

One thought to “Le barrage Mose ferme la lagune”

  1. Lors de l’essai du 3 octobre, il semble qu’un seul des six compresseurs prévus fonctionnait, ce qui a entraîné un délai très long pour la mise en place des nombreux « paratie », éléments du barrage. Et il fallait compter sur la chance pour que ce seul compresseur, abondamment exploité, ne tombe pas en rade. Cela paraît assez incroyable, vu l’aspect stratégique de ces compresseurs. On espère que cela sera vite corrigé mais on a l’impression qu’il faut faire la quête à Rome à chaque fois que se pose un problème, même évident…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.