Fonctionnement des puits vénitiens : simple et écologique

Autres sujets sur Venise
Fonctionnement des puits de VeniseVenise est dans l’eau, mais sans eau.
Effectivement, Venise ne posséda jamais aucune source d’eau potable. Pour se procurer de l’eau, les premiers habitants conservaient donc l’eau de pluie.

La pluie remplit les puits

Mais, il fallut bien trouver une solution, à mesure que la population grandissait à Venise. On installa donc, à partir de 1200, soit des puits sur des citernes, soit des puits sur un ingénieux système de filtration.
Ils étaient l’oeuvre des “Pozzèri”, les puisatiers, qui faisaient partie de la corporation des maçons.

Fonctionnement des puits de Venise

Quel était le fonctionnement des puits à filtration naturelle ?
Dans le sol, les vénitiens creusaient un très large réservoir dont les parois étaient enduites d’argile, sur 50-60cm d’épaisseur sur le fond, et 30cm environ tout en haut. La profondeur de cette cavité atteignant environ 5m sous le niveau de la mer. Mais ce réservoir n’était pas vide et destiné à recevoir l’eau de pluie, comme pour une citerne. A l’intérieur de cette cavité, les puisatiers vénitiens épandaient d’abord de la caillasse et par dessus, une très épaisse couche de sable fin.
Un puits était creusé au centre.
Quand la cavité était entièrement comblée de sable fin, en surface, on incurvait légèrement le sol, pour diriger l’eau de pluie, d’abord dans des rigoles (les “sigillo”), ensuite vers les syphons de pierre (les “gatoi”) où elle disparaissait. L’eau était amenée dans des conduites (les “cassoni”) qui déversaient l’eau dans le sol.
L’eau de pluie était ainsi filtrée lentement par le sable, atteignait la caillasse et s’infiltrait dans le puits, par le dessous, selon le principe des vases communicants.

Les puits publics et les puits privés

C’est ainsi que sur leur île sans source, les vénitiens bénéficiaient d’eau douce.
Maintenant que le fonctionnement des puits vénitiens n’a plus de secret pour vous, vous vous demandez sans doute à qi appartenaient ces puits ?
La plupart des puits étaient privés, mais leur usage était contrôlés par des magistrats de la République, qui avaient en charge l’entretien des puits existants et éventuellement la gestion des nouveaux puits et leur financement.
Les puits publics étaient fermés à clé et ouverts à certaines heures de la journée, pour mieux en contrôler la ressource.
Retour aux puits de Venise
Share

Venise : Autres informations similaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *