Biennale de Venise 2009 dans la ville


Les expositions de la Biennale ne se cantonnent pas √† ces deux lieux embl√©matiques que sont les Giardini et l’Arsenale.

De nombreuses oeuvres sont aussi montrées dans la ville, parfois dans
des lieux habituellement fermés ou interdits au public. La plupart du
temps, ces espaces d’exposition sont gratuits.

Muni du plan ¬ę¬†officiel¬†¬Ľ, en faisant attention aux horaires et jours
d’ouverture, arpentez les rues et laissez-vous surprendre par des
palazzi méconnus, des églises désaffectées, des universités ou centres
de recherche que vous ne pourrez voir qu’√† cette occasion.

Alors, m√™me si vous n’aimez pas l’art contemporain profitez de la Biennale pour d√©couvrir d√©couvrir une Venise diff√©rente!

D’abord, mon coup de coeur pour cette Biennale 2009 : la Lituanie, qui expose dans la Scuola Grande della MIsericordia (Cannareggio).
J’√©tais d√©j√† pass√©e plusieurs fois dans ce quartier tranquille,
regrettant que ce grand b√Ętiment d√©saffect√© soit d√©sormais inaccessible
au public.
L√†, mon r√™ve est devenu r√©alit√©, et l’installation de Zilvinas
Kempinas, ¬ę¬†Tube¬†¬Ľ, r√©sonne de fa√ßon particuli√®rement po√©tique avec ce
grand palais.

On voit ici ces bandes magn√©tiques tendues formant un tube qui traversent le b√Ętiment dans sa longueur, au sol.

Et quand on traverse soi-m√™me le ¬ę¬†tube¬†¬Ľ ajour√©, on per√ßoit la Scuola √† travers ses bandes horizontales :

Les n√©ons de l’escalier, de diff√©rentes couleurs, nous am√®nent vers le premier √©tage.On y trouve un √©v√©nement dit ¬ę¬†collat√©ral¬†¬Ľ √† la Biennale, ¬ę¬†Est-West
divan¬†¬Ľ, pr√©sente des oeuvres d’art contemporain venues d’Afghanistan,
d’Iran et du Pakistan qui soulignent les liens tiss√©s √† travers les
si√®cles entre les traditions artistiques v√©nitiennes et l’h√©ritage
persan.Une exposition de photographies illustre notamment ces relations,√† la fois r√©elles et imaginaires, entre l’est et l’ouest.

<

Dans Dorsoduro, le palazzo Zenobio,
ancien Collège Arménien (Fondamenta del Soccorso), est un havre de
tranquilité, avec son jardin, son église, et les différentes ailes du
vaste b√Ętiment.

 

    Le jardin est bordé de sculptures.

A l’√©tage noble, on peut encore¬† admirer la richesse de la d√©coration baroque :

Avec ses fresques en trompe l’oeil :

Cette ann√©e, les oeuvres venues d’Arm√©nie ne m’ont pas sembl√© d’un grand int√©r√™t.

Mais j’ai d√©couvert l√† un artiste qui m’a particuli√®rement touch√©e, le cor√©en Atta Kim. Il travaille sur le temps et l’√©ph√©m√®re.

Des photographies grand format de villes comme Paris, Prague ou Berlin
sont prises avec un temps d’exposition tr√®s long (8h), qui fait
dispara√ģtre les objets en mouvement. Plus l’objet se d√©place vite, plus
il a tendance √† dispara√ģtre. Les trottoirs sont donc vides de pi√©tons,
les voitures ont disparu des rues. Le projet ¬ę¬†ON-AIR¬†¬Ľ montre ainsi que
tout ce qui vit dispara√ģt avec le temps (¬ę¬†disappearance is the truth of
being¬†¬Ľ).
Cette vérité est
illustr√©e de fa√ßon encore plus frappante dans la s√©rie¬† ¬†¬Ľ Monologue of
Ice¬†¬Ľ, o√Ļ l’on voit des statues de glace fondre et dispara√ģtre peu √† peu
(photographies d’un portrait de Mao, ou des soldats de terre-cuite
chinois), illustrant ainsi la vanit√© du d√©sir d’√©ternit√©. Une vid√©o
nous montre un superbe Parthénon de glace fondre inexorablement et
s’effondrer bruyamment, pour se r√©duire √† une grande flaque d’eau sur
une b√Ęche.
Je n’ai pas de photo √† vous montrer, mais vous trouverez certainement des images sur le web…Directement sur le Grand Canal, les touristes ne pouvaient pas manquer de remarquer le sous-marin russe plac√©¬† devant l’universit√© Ca’Foscari jusu’au 22 octobre. Il s’agit du projet
Sub Tiziano, du russe Alexander Ponomarev.Je vous cite en vrac et √† la va-vite d’autre √©v√©nements et lieux int√©ressants de cette Biennale 2009 :- Le couvent Saint C√īme et Saint Damien (Giudecca), reconverti en
centre de recherche th√©√Ętral, et qui abritait pour l’occasion un
pavillon palestinien.
– Les prisons qui jouxtent le palais des Doges
– Le Palazzo Malipiero
– L’√©glise San Stae
– L’universit√© Ca’Foscari, qui pr√©sentait cette ann√©e de nombreuses oeuvres de l’am√©ricain Bruce Nauman
– Les anciens entrep√īts de sel, sur les Zattere

etc. etc.

Enfin, plusieurs musées  profitent de la période de la Biennale pour proposer des événements exceptionnels.

La Fondation Peggy Guggenheim a ainsi construit sur la terrasse donnant sur le grand Canal une oeuvre ¬ę¬†baroque¬†¬Ľ :

 

Attention, le musée est envahi par la foule le mardi, jour de fermeture des autres musées.

<

Nous en avons aussi profit√© pour aller visiter la Palazzo Fortuny, qui n’est ouvert qu’au moment o√Ļ il pr√©sente des expositions.

 


AUTRES INFORMATIONS SIMILAIRES


PASSEZ PAR NOS PARTENAIRES !

L'association Italie1 utilise les COMMISSIONS de nos partenaires
pour faire conna√ģtre SANS COMMISSIONS l'offre des v√©nitiens

Location Booking.com Venise  location AirBnB Venise Venise  pass r√©servation activit√© visisite guid√©e Venise

Toutes les offres Lastminute


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.