Réservez hôtels, appartements et visites, coupe-files, etc

La Fenice


 

La Fenice à Venise est l’un des symboles de la cité. En effet, c’est le théâtre emblématique de la culture vénitienne. En 1790, les travaux de construction d’un nouveau théâtre (remplaçant le San Benedetto) débutèrent, dans le quartier de San Marco, sur le petit campo San Fantin. Ils donneront naissance à La Fenice.

 

 

 

Le théâtre de La Fenice

Visite guidée de La Fenice en français

Ce nouveau théâtre s’appellera  » la Fenice  » (le phoenix), par allusion à sa renaissance après l’incendie qui a détruit le théâtre d’origine de la société propriétaire et aux démêlés juridiques qu’elle dut traverser.

En effet, l’ancien théâtre San Benedetto disparut dans les flammes, mais il ne mourut pas tout à fait. Parmi les nombreux concurrents, c’est l’architecte Giannantonio Selva qui a été choisi. Le théâtre put renaître sous une autre forme et ainsi, en 1792, la première représentation eut lieu à La Fenice. On y donnait Giochi di Agrigento (les jeux d’Agrigente), opéra de Giovanni Paisiello, livret d’Alessandro Pepoli.

Ainsi, le théâtre lyrique acquit peu à peu une grande renommée, accueillant les créations de Rossini, Bellini, sans oublier les représentations de Donizetti ou bien sûr, Giuseppe Verdi.

L’incendie de 1836 de La Fenice

Malheureusement, en 1836, il prit feu et fut de nouveau détruit. Alors, une fois de plus, le théâtre assuma sa destinée et son nom de La Fenice, le phoenix, l’oiseau qui renaît de ses cendres. En effet, il est  de nouveau reconstruit, en 1837, par Giambattista et Tommaso Meduna, avec des décorations de Tranquillo Orsi.
Et dés 1844, Verdi y créa Hernani, puis Attila, Rigoletto, La Traviata et Simon Boccanegra.

Par contre, la première guerre mondiale interrompt ses activités. Mais pour un temps seulement.

Car en effet, le théâtre ressurgit encore et retrouva même une place prépondérante, jusqu’à accueillir les oeuvres modernes de Stravinsky ou Britten, par exemple.

Le nouvel incendie de 1996 de La Fenice

Il était redevenu l’une des références mondiales du lyrique, mais un incendie détruisit à nouveau la Fenice en 1996. Et là, ce fut une catastrophe car tout l’intérieur avait complètement disparu, seuls les murs extérieurs tenaient encore debout. Mais, grâce à l’effort immédiat et colossal de la ville de Venise et de l’état italien, en outre aidés par une collaboration internationale dont la France, La Fenice fut reconstruite et ouvrit à nouveau ses portes fin 2003.
Et c’est ainsi que le théâtre connaît encore de nos jours un grand succès.

Pour les touristes, et à juste titre d’ailleurs, il fait désormais partie des visites incontournables de Venise.

Les responsables de l’incendie

Les responsables de l’incendie sont Enrico Carella, et son cousin et employé électricien Massimiliano Marchetti. Ils étaient tous les deux en retard dans l’entretien du théâtre et par peur des pénalités, ils ont décidé de provoquer un incendie. Le 14 Juillet 2003, ils sont reconnus coupables par la Cour suprême. Carella et Marchetti ne sont condamnés qu’à 7 et 6 ans de prison. Marchetti n’a purgé que 2 ans et Carella s’est enfui et a été retrouvé par Interpol.

L’intérieur et ses décors

Le foyer ou entrée principale

 

Le foyer de La Fenice a survécu aux deux incendies de 1836 et 1996. C’est le lieu où les spectateurs patientent et discutent avant et après le spectacle. L’entrée principale de La Fenice est très raffinée, elle est décorée de fresques avec des stucs blancs, de colonnes en marbre et de magnifiques lustres en cristal.

 

 

Le théâtre

 

« Dov’era e com’era » »Où il était et tel qu’il était » puisque qu’il a été complétement détruit par le feu.
La salle de théâtre est typique de l’architecture italienne de style rococo. Construit sur cinq niveaux avec 174 loges et un total de 1126 places assises. Les dorures sont en or pur massif, le plafond est complètement plat. Lorsqu’on le regarde, on a l’impression de regarder une coupole, illusion d’optique qui est dûe aux cercles concentriques de couleur bleue. Le bleu du ciel, bien sûr agrémenté de trois figures allégoriques: l’aurore, la musique et la danse.

Les loges

 

Toutes les loges sont de même taille, et la décoration est identique. La première loge impériale est construite en 1807 pour recevoir l’empereur Napoléon Bonaparte. Elle prend la place de six loges qui furent détruites.

Seconde modification 

En 1848, cette même loge est abattue suite aux evénements qui ont amenés la déclaration d’indépendance de la nouvelle république de Venise. Le gouvernement impérial autrichien reconstruit à l’identique une nouvelle loge impériale, en août 1849.

Troisième changement 

Du fait de l’annexion de Venise et de la Vénétie au royaume d’Italie, la loge devient royale et non plus impériale. Pour une fois, on respecte les lieux et on appose simplement deux écussons de la famille royale de Savoie.

Quatrième changement 

Et enfin pour cloturer, en 1946, le lion de Saint Marc remplace les armoiries de la famille Savoie, avec la proclamation de la République.

La loge royale est de style baroque, décorée de velours et d’or. Dans les coins, en haut, 4 putti, angelots de couleur ivoire soutenus par des candélabres en bois. Au plafond, on peut admirer une reproduction du tableau “Apothéose de la science et des arts”. Les deux miroirs qui se trouvent l’un en face de l’autre, troublent et augmentent notre perception de l’espace.

Les 5 salles apolliniennes

 

Mais pourquoi donc les salles apollinniennes? Et bien tout simplement parce qu’elles sont décorées avec des scènes qui s’inspirent d’Apollon, le dieu grec protecteur des arts, de la musique et du chant, de la beauté masculine.
Dans le passé, ces salles étaient des lieux de rencontres, on pouvait y prendre le thé, jouer aux cartes, au billard, entamer une discussion, faire la cour à une dame, etc
Les loges étaient intimistes mais dans les salles apolloniennes par contre tout le monde se rencontraient. De nos jours ce sont des salles de séminaires, de concerts de musique de chambre…. les spectateurs peuvent se retrouver au bar, qui se trouve dans la salle Dante, rebaptisée salle Guidi en 1976.

Galerie de photos lustres etc…

 

 

Infos pratiques, billets, visites guidées

Adresse

Théâtre de La Fenice
Campo San Fantin
Arrêt de vaporetto : Santa Maria del Giglio, le plus proche ou San Marco Vallaresso ou San Marco Giardinetti (ne pas confondre avec Giardini), à peine plus éloignés. En savoir + sur le Vaporetto à Venise.

Horaires

Début des visites à 9h30.Dernières visites jusqu’à 18h mais parfois 13h, 14h, 15h, etc.
Par contre, les horaires de visite de La Fenice sont toujours relatifs aux spectacles programmés ou à leur installation/désinstallation ou aux répétitions. Autrement dit, ils peuvent évoluer chaque jour.
Le théâtre est ouvert tous les jours, du lundi au dimanche.
Les visites du théâtre sont possibles :

  • Avec audioguide (en français). Pas de réservation. Horaires variables, selon répétitions et programme musical.
    Tarif : 10€
    Tarif réduit : 7€ (+6 ans et étudiants jusqu’à 26 ans ou + 65 ans)
    Gratuit jusqu’à 6 ans compris
  • En visite guidées (en français) pour groupes et écoles
    Tarif : 13€ par personne du groupe
    Tarif réduit : 7,50€ (pour écoles uniquement)
  • Réservation obligatoire pour les visites guidées (en français). Durée 1h15. Minimum de 12 personnes, visite complète des coulisses, loge royale, scène, etc, se terminant par un apéritif vénitien.
    Tarif : 39€ + TVA 
    Contacter la FEST
    ou notre partenaire qui propose des visites guidées de La Fenice en français.
    Infos et réservation:Tel: +39 041 786674

Pour réserver des places de spectacles en ligne
Voir le site officiel de La Fenice, en anglais ou italien, rubrique bouton Acquista ou Buy tickets, selon la langue choisie.

voir aussi Giannantonio Selva 

voir aussi Giovanni Battista Meduna

 


Hôtels et locations vers la place Saint Marc à Venise

Votre hôtel à Venise ou votre appartement à Venise
Réservez vos visites coupe files vaporettos concerts
Vos plans guides audioguides en boutique italienne
Visiter toutes les villes de  Vénétie  avec italie1.com

Venise incontournable
Que voir à Venise en 1 jour ?  /  Que voir à Venise en 2 jours ?  /  Voir à Venise en 3 jours et +  /  Venise avec un enfant  /  Gondole connaître réserver  /  Carnaval de Venise / Carte de Venise avec les sites essentiels / Audioguide mp3 de Venise à télécharger

Venise incontournable en détail
Palais des doges  / Basilique Saint Marc  /  Saint Marc  /  Rialto  /  Pont des Soupirs  / La Fenice  /  Fondaco dei Tedeschi : shopping et terrasse panoramique / Murano  / Burano  /  Torcello  / Musées / Grand Canal à Venise et ses palais

Autres visites incontournables
Saint Marc, Palais des Doges, Pont des soupirs / Rialto, San Rocco, les Frari / Cannaregio, ca’ d’Oro et Ghetto / Dorsoduro, Accademia, Ca’ Rezzonico, Salute / Castello Arsenal San Pietro et Zanipolo

Le cadeau venise1.com
Photos de Venise

Audioguides Venise EN FRANCAIS
Venise en extérieur
Palais des Doges
Basilique Saint Marc
Basilique des Frari

RESERVEZ HÔTELS, APPARTEMENTS, VISITES, COUPE-FILES !

L'association Italie1 utilise les COMMISSIONS de nos partenaires
pour faire connaître SANS COMMISSIONS l'offre des vénitiens

Location Booking.com Venise    pass réservation activité visisite guidée Venise    Audioguides



© Les textes, logos, images, photos et vidéos de ce site ne sont pas libres de droits et ne peuvent être utilisés qu'avec l'accord écrit de l'auteur ou du responsable du site venise1.com .

AUTRES INFORMATIONS SIMILAIRES


One thought to “La Fenice”

  1. J’ai lu sur un blog qu’il existait un museum pass san Marco + , valable à partir du 1 avril qui, en plus des 4musees de la place saint Marc , comprenait, pour le même prix, une entrée dans l’un des musées civiques comme casa Goldoni .
    Qu’en est-il ? Peut-on acheter le pass au musée Correer par exemple ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.