Déconfinement à Venise : jour 1

Le déconfinement à Venise, comment cela se passe-t-il ? L’Italie et Venise en particulier, sont passées en déconfinement le 5 mai 2020. Peut-on faire un point de la situation des Vénitiens durant ces tous premiers jours ?

Déconfinement à Venise

La situation n’est guère différente de celle en temps de confinement. La « libération » des déplacements n’est pas très visible. Les entreprises peuvent ouvrir au public, y compris les bars, mais comme la mono-économie de Venise est essentiellement orientée vers le tourisme, on peut comprendre que la ville reste en grande partie déserte à ce jour. Le déconfinement reste peu visible.

Bien sûr, on peut compter peut-être un peu plus de personnes dans les rues, mais les touristes encore absents à ce jour, les hôtels et restaurants fermés, la population qui se retrouve dans la rue ne fait que passer et donc, disparaît rapidement, donnant l’impression d’une ville déserte.

La vie sociale reprend-elle le dessus ?

Quelques bars sont ouverts mais avec des consignes drastiques : On y entre un par un et le client consomme dehors.
Les Vénitiens, habitués aux contacts sociaux apprécient très moyennement ce protocole.
Ils doivent se déplacer avec masque et gants dans les magasins, les transports publics. Mais ce n’est pas un accoutrement pour un Vénitien.
Aussi, découvre-t-on par moment des clients très proches, parfois trop, dans quelques magasins. Mais on découvre aussi des clients qui demandent au commerçant de respecter et faire respecter les consignes de sécurité.
En même temps, l’étroitesse de certaines rues ou passages, n’autorisent pas à la distanciation préconisée mais invitent à la convivialité. Et parfois, quelques Vénitiens ne se privent pas de retrouver leurs sens social inné.
Le pire étant, les vaporettos. Leur fréquence est trés réduite et de ce fait, à certaines heures, les passagers ne peuvent plus respecter la distanciation sociale.

Une image de la situation ambivalente

En avril, les commerçants ont manifesté place Saint Marc pour réclamer des facilités économiques. La ville a été divisée quant à l’appréciation portée sur ce regroupement. Certains trouvaient normal que les gens manifestent leur mécontentement quand à leurs conditions de travail ou de chômage et d’autres critiquaient l’absence de distanciation. Il en va des Vénitiens comme de tous les habitants du monde.

Après l’acqua alta de novembre 2019, ce confinement, disons clairement, cet isolement, cette fermeture… de la vie sociale est un véritable coup de grâce porté aux Vénitiens. Non, pas aux Vénitiens. Un coup de grâce à Venise, la Venise de la mono-économie du tourisme.
Mais les Vénitiens se redresseront. Duri i banchi !

Share

2 thoughts to “Déconfinement à Venise : jour 1”

    1. D’abord bonjour,
      Ensuite nous sommes français et donc, je vous réponds en français. Pourrez-vous vous rendre en Italie fin mai ? On n’en sait encore rien, l’Italie se déconfinant à peine depuis début mai, il convient d’attendre l’évolution de la contagion pour connaître ensuite les directives de l’état italien. A ce jour, les restaurants et certains autres commerces sont fermés. On ne circule pas d’une ville à l’autre. Les étrangers sont soumis à une quarantaine sauf motif professionnel avéré et les transports en commun leur sont interdits.
      Donc, attendez encore.

Les commentaires sont clos.