Enfoncement de Venise

Autres sujets sur Venise
Venise s'enfonce
Cliquez pour la voir sur son site d’origine

On le sait, Venise est construite sur un sol meuble, d’une épaisseur de 1000m environ de sédiments.

Avec le poids des édifices, la dégradation des piliers de bois qui les soutiennent, les inondations, les vibrations et les ondes dues aux moteurs des barques, Venise s’enfonce peu à peu.
Certains prédisent déjà la disparition pure et simple de la ville.
Une étude scientifique, réalisée par 3 scientifiques italiens, Luigi Tosi, Pietro Teatini et Tazio Strozzi, a repris l’ensemble des mesures réalisées de 1992 à 2010, puis de 2008 à 2011. Il s’avère que leurs constatations sont très riches d’enseignements. Oui, Venise s’enfonce, mais…
D’abord, l’enfoncement de Venise n’est pas régulier, ni dans sa répartition, ni dans le temps. Certains lieux s’enfoncent effectivement de 0.9 ± 0.7 mm/an. En 2008, l’enfoncement a même connu à certains endroits un record de 2mm dans l’année, dont les activités humaines pourraient bien être responsables.
Cet enfoncement de Venise n’est pas, non plus, égal dans toute la cité. Certains lieux au contraire se rehaussent. Ce phénomène disparate est explicable par la nature variée du sol vénitien et par l’intervention des hommes qui consolident certains bâtiments lourds.
Une carte de l’enfoncement de Venise vient d’être éditée, qui répertorie ces mouvements du sol. On peut désormais détecter les affaissements dus à la nature et ceux dus aux activités humaines.
Le projet Moise, très décrié, pourrait venir, dés 2014-2015, changer la donne de l’enfoncement de Venise, en diminuant considérablement les effets des inondations et des grands navires de croisières, en fermant la lagune, avant les marées jugées trop hautes. Concernant ce projet fort coûteux, reste à savoir quelles autres conséquences néfastes pourraient advenir sur la faune, la flore et les humains en cas de stagnation de l’eau de la lagune, une fois celle-ci fermée, mais ça, c’est un autre problème.

Cet article sur l’enfoncement de Venise est inspiré de la revue Nature.  La carte est utilisée dans le cadre d’une Creative Commons license. Natural versus anthropogenic subsidence of Venice – Author: Luigi Tosi, Pietro Teatini, Tazio Strozzi – Publication: Scientific Reports Publisher: Nature Publishing Group – Date: Sep 26, 2013 – Copyright © 2013, Rights Managed by Nature Publishing Group

 

Share