Nouvelles liaisons TGV Venise – Rome

Autres sujets sur Venise

Nous vous avions déjà parlé de la dérégulation des chemins de fer, qui a vu le divorce entre la SCNF et Trenitalia en ce qui concerne les liaison France-Italie et notamment, Paris-Venise.
Après Thello sur la ligne Paris-Venise (entre autres), une compagnie nouvelle a fait son apparition, la NTV (Nuovo Trasporto Viaggiatori). Les trains répondent au doux nom de AGV .italo. Si les machines sont fournies par le groupe Alstom, la société de chemin de fer, elle, est italienne (20% détenus par la SNCF tout de même), présidée par Luca di Montezemolo (par ailleurs président de Ferrari).
Le dépot de maintenance de ces rames est situé à Nola, dans la région de Naples.
Train à très grande vitesse, de couleur rouge, il offre des services intéressants aux usagers: Wi-Fi  gratuit (enfin!), grandes fenêtres, écrans de télévision dans chaque rame, salle de cinéma, etc. Le design à l’italienne est futuriste et particulièrement soigné.
Cette petit merveille de technologie (selon le président d’Alstom) serait également particulièrement écologique. 10-15% de consommation en moins, 20% d’espace voyageurs en plus et 98% d’éléments recyclables. L’AGV pourrait atteindre une vitesse de 360Km/h. Le temps de parcours Venise-Rome sera de 3h43, identique aux trains grande vitesse de Trenitalia, les célèbres Frecciargento, les flèches d’argent qui assurent déjà la liaison.
Les premières lignes relieront dans un premier temps Venise et Rome, en passant par Padoue, Bologne et Florence. ainsi que Turin et Salerne, en passant par Milant, Bologne, Florence, Rome et Naples. D’autres villes seraient susceptibles d’être reliées à leur tour. La concurrence est rude dans le transport ferrovière.

Et le consommateur dans tout ça ?

Apparemment, le consommateur est choyé dans ces nouveaux TGV privés. Et les tarifs deviennent à leur tour attractifs. On commence à trouver des billets Trenitalia à partir de 9€ le Milan-Rome. Affaire à suivre…

Image Alstom

Share