Nouvelle taxe de débarquement à Venise

Une nouvelle taxe de débarquement à Venise et pour tous les sites italiens, ou taxe d’entrée, pourra être appliquée cet été aux touristes, quelque soit la durée de leur séjour. Cette taxe est valable pour de nombreux sites italiens et pas seulement la Sérénissime. Et à Venise alors ?

La surpopulation touristique des grands sites européens

Taxes de débarquement à VeniseVous savez que Venise, comme d’autres sites (Barcelone, Amsterdam, les Cinque Terre, les Iles éoliennes, l’Ile d’Elbe, etc) est une ville touristique et, disons-le, trop touristique. En effet, plusieurs dizaines de milliers de touristes fréquentent la ville chaque année.
Ces touristes restent entre quelques heures et plusieurs semaines. Ils arrivent par avion, train, voiture ou bateaux de croisière.

Certains vénitiens pâtissent de la surpopulation de ces vacanciers qui, à certaines occasions, embouteillent littéralement les ruelles et ne font vivre que des commerces pour touristes, presque toujours non vénitiens, au détriment des commerces de proximité des habitants.

Contrairement à une idée reçue et fortement répandue, le tourisme à Venise ne bénéficie pas beaucoup aux vénitiens eux-mêmes.

Une nouvelle taxe de débarquement pour tous

Aussi, diverses mesures ont été étudiées par l’Italie pour permettre à Venise comme à d’autres sites touristiques, sans en tirer réellement profit, puissent au moins amortir certains frais inhérents au tourisme.
Telle est la philosophie qui conduit la nouvelle loi, votée le 29 décembre 2018. Désormais, les sites touristiques, dont Venise pourront prélever une taxe spéciale. 
On constate effectivement une surpopulation touristique lors de grandes fêtes comme le Carnaval de Venise ou durant l’été. Mais cette taxe de débarquement n’a pas pour vocation de limiter le tourisme. Elle a pour but de compenser les dépenses d’entretien de la ville, de restauration des rues et édifices, d’aménagements pour ces touristes, etc.

Quelles conditions pour cette taxe de débarquement ?

  • Tout d’abord, le conseil municipal doit valider la taxe, en définir le niveau et les modalités d’encaissement. Venise peut aussi ne pas la valider. Mais ce n’est pas prévu comme ça ;-( .
  • Cette taxe de débarquement pourra être prélevée en juillet et août chaque année.
  • L’ensemble taxe de séjour et taxe de débarquement ne pourra dépasser 10€ maximum. 10€… par jour et par personne. La hauteur de la taxe est laissée à la libre appréciation de la commune de Venise. On peut s’attendre à une taxe variant entre 2,5€ et 10€, en plus de l’habituelle taxe de séjour.
  • La taxe s’applique à toute entrée à Venise, que les visiteurs y passent une nuit ou non.
  • Chacun devra s’en acquitter ? Oui, sauf les résidents et apparentés (étudiants, longs séjours, etc).
  • Où et comment acquitter cette taxe ? La taxe sera prélevée par les intermédiaires touristiques : les hôtels et autres hébergements, les navires de croisières, etc. Qu’en sera-t-il des compagnies ferroviaires ou aériennes ou les bus ?

On ne connaît pas encore les modalités précises d’application à Venise de cette nouvelle loi. Nous vous en informerons. donc plus tard.

Deux observations personnelles

  • Plutôt que de faire payer une taxe supplémentaire à tous, ne serait-il pas plus efficace de limiter à la source la surfréquentation des touristes ?
    Par exemple en limitant le nombre de bateaux de croisière ? En limitant le développement des hébergements ? Des restaurations rapides ? Des boutiques de souvenirs ? En développant le nombre de logements pour les étudiants, les vénitiens qui ne sont pas propriétaires ?
  • Cette taxe supprimera-t-elle les incivilités de certains touristes désinhibés ?

Toute information peut nous être demandée par mail ou sur notre forum Venise ou sur notre chat en direct (en bas à droite de chaque page)/

Share