Jerôme Bosch et le triptyque de Santa Liberatà

Autres sujets sur Venise

Jerôme Bosch et le triptyque de Santa Liberatà sont à l’honneur à la galleria de l’Accademia à Venise. Ce musée présente un exposition d’un triptyque de Jérôme Bosch, récemment restauré, jusqu’au 7 février 2016 seulement.

Jerôme Bosch et le triptyque de Santa Liberatà

Jerôme Bosch et le triptyque de Santa LiberatàSanta Liberatà, c’est l’énigme historique même. Pour certains, c’est la fille d’un consul de Rome dans la péninsule ibérique (IIe siècle). Elle fut mariée par son père à un riche romain, union qu’elle refusa. Dieu lui vint en aide en lui faisant pousser une barbe. De rage, son père la fit crucifiée.
Pour d’autres, cette femme à barbe, n’est autre qu’un Christ de l’église de Lucca que les pèlerins du Nord auraient confondu avec une femme, en raison de sa longue tunique rouge.
Pour d’autres encore, elle est l’une des neuf jumelles que la mère demanda à noyer. Mais la femme chargée de cette triste besogne était une chrétienne et n’exécuta pas cet ordre.
C’est à elle que Liberatà doit la vie sauve. Toutes les soeurs moururent persécutées sous Hadrien.
Dans toutes les versions, Sainte Liberatà fut crucifiée. C’est ainsi qu’on la représente souvent, souvent accompagnée d’un lys, symbole de virginité.

Jerôme Bosch et le triptyque de Santa Liberatà à l’Accademia

Jérôme Bosch (v. 1450 – v. 1516) l’a peint également sur sa croix. Le triptyque (104×119 cm) présente la sainte en croix vers le haut du tableau, se détachant sur le ciel, cependant qu’à ses pieds une foule de curieux, de détracteurs et de personnes affligées. Les deux panneaux latéraux montrent un paysage de désolation, à droite un port et des navires à demi-coulés. A gauche, une ville en feu avec, au premier plan, un ermite.
Notez que, à ma connaissance, on n’est pas vraiment sûr que ce tableau représente Sainte Liberatà, beaucoup de martyrs ayant subi un même sort.
En fait, seules deux parties sont actuellement exposées, la dernière le sera plus tard.
C’est à l’occasion d’un grande rétrospective Jerôme Bosch au Het Noordbrabants Museum à Den Bosch, que l’oeuvre a été restaurée. En attendant d’y figurer, elle est exposée à l’Accademia, jusqu’au 7 février 2016.

Informations pratiques sur l’exposition Jerôme Bosch et le triptyque de Santa Liberatà à l’Accademia

Galleria de l’Accademia
Campo della Carità
Dorsoduro 1050
Venise
Arrêt vaporetto Accademia

Horaires
lundi de 8h15 à 14h
du mardì au dimanche de 8h15 à 19h15
Fermeture le lundi après-midi, 1er janvier, 1er mai et 25 décembre
Les guichets d’entrée ferment 45 minutes avant la clôture du musée.

Tarifs
Tarif plein : 9€
Tarif réduit (18-25 ans de l’UE) : 6€
Gratuit (jusqu’à 18 ans)

Voir aussi ma page sur la Galleria de l’Accademia


Trouver votre hôtel à Venise ou votre appartement à Venise autour de l’Accademia


 

Share