Splendeurs de la Renaissance à Venise Andrea Schiavone

Autres sujets sur Venise

Schiavone, ça vous dit quelque chose ? Non, pas Francesca Schiavone, la joueuse de tennis. Andrea Schiavone. Non pas Andrea Schiavone, le footballeur de Livourne.
Andrea Schiavone, celui qui contribua aux Splendeurs de la Renaissance à Venise Andrea Schiavone entre Parmigiano, Tintoret et Titien.
Le Musée Correr à Venise lui consacre une grande exposition.

Splendeurs de la Renaissance à Venise, Andrea Schiavone

Andrea Schiavone (1510?-1563) est un artiste peu connu de nos jours disons-le. Né à Meldolla, ses parents s’installent à Forli, en Romagne, à environ 100km au sud de Venise.

Très tôt, Andrea Schiavone montra des facilités et une belle inspiration dans le domaine des arts. En Romagne, il fut influencé par Parmigiano. Il s’installa à Venise vers 1535 où fut influencé par Titien et Véronèse.
C’est avec les élèves de Titien d’ailleurs, qu’il participa à la décoration de la bibliothèque Marciana à Venise.
Il fut très vite très apprécié de ses contemporains et décora de nombreux palais vénitiens ou églises.
A sa mort, il tomba peu à peu dans l’oubli.

L’exposition Splendeurs de la Renaissance à Venise, Andrea Schiavone

exposition Splendeurs de la Renaissance à Venise Andrea Schiavone
© 2015 Metropolitan Museum of Art/Art Resource/Scala, Firenze

Le musée Correr (Place Saint Marc) a décidé de présenter cet artiste au public.

Il peint à la fois dans le style de l’époque, tout en ajoutant quelques touches de maniérisme, avec une personnalité qui lui vaudra d’être adulé par les uns, l’Aretin par exemple, et haï par les autres. “Digne de l’infamie” disait-on. Car Andrea Schiavone n’accordait aucune importance à la précision du trait, il avait un coup de pinceau “assez libre” qui pouvait donner une impression de manque de finition.
Mais en matière d’art, les imperfections peuvent devenir ce qu’on admire le plus.
Il peignit des scènes mythologiques (Jupiter séduisant Callisto, Apollon et Daphné, etc), des vies de saints (Conversion de Paul, Sainte famille et Saint Jean Baptiste enfant, etc). Et comme il se doit, ses scènes se déroulent souvent dans un cadre tout vénitien.
Après sa mort, s’il tomba dans l’oubli, il reste indéniable qu’il influença ses contemporains (Palma le jeune par exemple). Les grands musées ne dédaignèrent jamais ses oeuvres. Ses toiles se retrouvent en effet dans les plus grands musées, comme le Palais Pitti à Florence, le Kunsthistorisches Museum de Vienne, le Metropolitan Museum de New York, la National Gallery de Londres.
Notez qu’en France, le Musée du Louvre de Paris, le musée Magnin de Dijon, le Musée des Beaux-Arts de Caen détiennent des oeuvres de ce peintre.

Informations pratiques de l’exposition Splendeurs de la Renaissance à Venise, Andrea Schiavone

Musée Correr
Entrée sous les portiques à l’opposé de la basilique Saint Marc

Exposition du 28 novembre au 10 avril 2016
Ouvert de novembre à mars, de 10h à 17h. D’avril à octobre, de 10h à 19h
Fermé le 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Fait partie du Museum Pass San Marco (comprenant l’entrée au Palais des Doges, au Musée Correr, au musée archéologique, à la Bibliothèque Marciana).
Tarif plein 18€
Tarif réduit 11€
Tarif réduit également en PASS FAMILY, groupe composé d’au moins deux adultes et un enfant de 6 à 14 ans

Site officiel de l’expositon Splendeurs de la Renaissance à Venise, Andrea Schiavone

Share