Pages Navigation Menu
Categories Navigation Menu

L’exposition Jérôme Bosch à Venise se déroule au Palais des Doges, du 6 mars au 4 juin 2017. Elle s’intitule plus précisément : Jheronimus Bosch e Venezia.

L’exposition Jérôme Bosch à Venise

Exposition Jérôme Bosch à VeniseL’exposition du Palais des Doges occupent 7 salles des appartements du Doge. Elle rassemble des oeuvres de Jérôme Bosch et de ses contemporains, comme Brughel l’ancien. Mais justement. Le titre de l’exposition peut paraître trompeur.

Il ne s’agit pas d’une exposition sur Jérôme Bosch mais d’une exposition de 4 oeuvres du peintre, récemment restaurées, elles-mêmes composées en plusieurs tableaux, 14 au total, et replacées dans leur contexte historique et artistique.
Cependant, même si les oeuvres sont peu nombreuses et de dimensions réduites, elles sont de Jérôme Bosch. Et tout l’univers, dont je vous parle plus bas, nous est livré, procurant des émotions toujours intactes.
De plus, ces quelques oeuvres sont accompagnées d’une histoire de Domenico Grimani (dont une partie de sa collection de sculptures antiques) et de Venise.
Elle pourra donc intéressée les amateurs d’art et d’histoire de Venise.

Jérôme Bosch

Exposition Jérôme Bosch à VeniseJérôme Bosch (v. 1450- v. 1516), de son vrai nom Jheronimus van Aken, est un peintre néerlandais qui se rattache au courant des primitifs  flamands comme Jan Van eyck, Robert Campin ou Pieter Brueghel l’Ancien.

Il y a dans la peinture de Jérôme Bosch, un formidable côté humaniste. Rappelons qu’il est contemporain d’Erasme et de Thomas More, c’est-à-dire inscrit dans un mouvement des idées humanistes et utopistes.
Et c’est bien cela qu’on retrouve chez Jérôme Bosch.

Mais, bien plus encore, on y décèle la liberté, liberté de créer, inventivité débridée. Mais en même temps, une terrible oppression du mal. Jérôme Bosch porte un monde à lui-tout seul.
Il devient selon les uns un peintre onirique, selon les autres le faiseur de diables. Ses toiles illustrent la morale chrétienne, le péché, la damnation,  comme dans Les Sept Péchés capitaux ou la Nef des fous. Il illustre aussi l’enfer ou au contraire ses visions du paradis, par exemple avec Le Jardin des délices, triptyque représentant à la fois le paradis et l’enfer.
Mais attention, ces toiles ne sont pas présentes dans l’exposition.

Onirique, terrible moralisateur, Jérôme Bosch nous harcèle de sa verve inventive infinie, souvent tournée vers des visions cauchemardesques. Chaque détail de son oeuvre est un ouverture sur l’imaginaire.

Jérôme Bosch acquit peu à peu une solide réputation, qui dépassa les frontières. Il semble bien que l’un des premiers admirateurs étrangers, fut le cardinal Domenico Griamni à Venise. En effet, il semble avoir possédé deux oeuvres, le Triptyque de sainte Liberata ou sainte Wilgeforte et le Triptyque des saints ermites, dont le Palais des Doges hérita à sa mort.

Informations pratiques sur l’exposition Jérôme Bosch à Venise

Palais des Doges
Entrée par

Ouverture
De 8h30 à 17h30 jusqu’au 31 mars 2017
De 8h30 à 19h du 1er avril au 4 juin 2017

Tarif
Plein tarif : 12€
Tarif réduit : 10€ (-25 ans, +65 ans, Museum pass, etc)

Réservation en ligne
Site officiel de l’exposition

Share

Merci de ne pas poser de questions ici mais sur le FORUM ITALIE svp

Pas de questions ici mais sur le forum ↑                 Laissez un commentaire ↓

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *