Manifestation à Venise Ocio ae gambe, che go el careo

Autres sujets sur Venise

Une  Manifestation à Venise ? Avec comme slogan : Ocio ae gambe, che go el careo ? Diverses associations locales vénitiennes organisent une manifestation pacifique, le samedi 10 septembre à partir de 10h à Venise. Les manifestants ne viendront pas seulement avec des pancartes mais aussi, des caddies de commission.
Qui, pourquoi, comment ? Et d’abord quel est le slogan de cette manifestation ?

Ocio ae gambe, che go el careo

Manifestation à Venise 2016Ocio ae gambe, che go el careo
La città è nostra, andiamo insieme a fare la spesa. Voilà pour le slogan.
Que signifie ce titre étonnant de manifestation ? Ocio ae gambe, che go el careo, c’est ce qu’on entend parfois dans le vaporetto par exemple, lorsqu’on demande à quelqu’un de faire attention à ses jambes pour ne pas qu’il se fasse mal en heurtant son caddie.

C’est bien dans l’esprit très social des vénitiens d’être ainsi attentionné, dans le respect de l’autre.
Donc, faites attention à vos jambes à cause de mon chariot de courses : la ville est la notre, allons faire des courses ensemble.
Une fois traduit le titre, de quoi s’agit-il ?

Manifestation à Venise parce que la ville se désertifie

En effet, la population de Venise diminue chaque année. La cause ? La rareté des emplois et des logements. Avec le développement anarchique du tourisme de masse, bien des propriétaires préfèrent désormais louer à des touristes, plutôt qu’à l’année à des étudiants ou des vénitiens. Résultat, c’est une galère de trouver un logement à l’année. Je connais moi-même des vénitiens qui sont partis vivre, de Venise même à Murano ou à la Giudecca et parfois carrément sur la terre ferme.
Il n’est pas un palais qui, mis en vente, ne se transforme en hôtel. Certaines zones autrefois préservées commencent elles aussi à être envahies de touristes et de commerces pour touristes.

Manifestation à Venise contre la mort des commerces vénitiens

Mais qui dit ouverture de commerces pour touristes dit fermeture de boutiques de première nécessité. Lors de vos balades, combien avez-vous vu de coiffeurs ? De marchand de chaussures ? D’épiceries ? De bouchers ?
Par opposition, combien avez-vous rencontré de boutiques de souvenirs et de bancarelles ?
Peu à peu, l’envahissement de Venise par le tourisme étrangle la vie locale. Or, les vénitiens veulent vivre à Venise. Vivre, travailler, avoir des enfants, les amener à l’école, se soigner, se vêtir, se divertir, bref, avoir une vie normale.
Et là, ça devient de plus en plus difficile.

Non les vénitiens ne profitent pas du tourisme

Et qu’on arrêt de dire : Oui, les vénitiens sont bien content de profiter des touristes.
Non. Je vous l’ai déjà dit et je le redis. Non, les vénitiens ne profitent pas du tourisme. Certains commerçants peut-être (encore qu’une grande partie ne sont pas vénitiens) et surtout les grands groupes et les grands opérateurs du tourisme. Mais l’étudiant, la grand-mère, le chauffeur de vaporetto, l’ouvrier de chantier naval, le policier, le facteur, le livreur, bref, tous ces vénitiens subissent les conséquences du tourisme mais n’en reçoivent pas la manne.
Les artistes vénitiens ne vendent guère aux touristes.
De plus, les vénitiens se plaignent des dégâts causés par les gros navires de croisière. De la fermeture des commerces dont ils ont besoin. Des dégradations des édifices (bon, là, il ne faut pas seulement incriminer les touristes). Des foules envahissant les lieux de passage quand elles ne bloquent pas tout simplement les ponts.

Manifestation pour que les vénitiens puissent vivre à Venise

Les vénitiens veulent une ville aussi faite pour eux. Ils veulent vivre à Venise.
De là, une manifestation de sensibilisation à leur condition devenue précaire et instable. Cette manifestation est organisée par Cerchidonda, Circolo Ricreativo “3 Agosto”, Garanzia Civica, Gruppo 25 Aprile, I Giovani Veneziani, Mamme con le rampe, Rialto Novo, Venessia.com .
C’est un appel aux pouvoirs publics pour mieux gérer le tourisme. Un appel aux touristes pour mieux se comporter (je vais vous en reparler plus tard). Un cri lancé aux vénitiens pour se mobiliser et influer ensemble sur le devenir de la ville.
Ils ont raison. Venise est en train de devenir un Disney-Land, une ville artificielle, sans habitants, sans âme. Tout dans l’apparence et dans le tape-à-l’oeil.
Or, réfléchissez. Ce qui fait une ville, ce ne sont pas ses plus beau palais, ce sont ses habitants.

Manifestation à Venise Ocio ae gambe, che go el careo

Vous la verrez peut-être cette manifestation, le samedi 10 septembre, de 10h au campo San Leonardo (sur la Strada Nova, pas très loin du Canal de Cannaregio, à hauteur de l’arrêt San Marcuola) jusqu’à11h30, au marché du Rialto.

Share

One thought to “Manifestation à Venise Ocio ae gambe, che go el careo”

  1. Comme je comprends ces habitants qui défendent leurs ville et leurs conditions de vie!! Oui, Venise attire les touristes! mais il ne faut pas que ce soit au détriment de ceux qui y vivent!! Car l’âme d’une ville ne respire pas sans ses habitants!!!
    Quand aux échoppes de souvenirs qui fleurissent un peu partout, c’est triste que le touriste ne renifle pas le made in china!!! qui ne sentirait pas l’arnaque quand on voit des bijoux en “verre de Murano” vendus à bas prix!!!
    J’aime Venise et cette ville perdrait toute son âme si ses habitants la désertait!!!

Les commentaires sont clos.