Visite du cimetière de San Michele

Les tombes célèbres de San Michele

Venise étant depuis toujours une ville cosmopolite, on y trouvait diverses confessions religieuses. Le cimetière San Michele fut donc divisé en différentes enceintes, chacune étant réservée à une confession : les catholique, les protestants, les orthodoxes et les juifs. On y trouve aussi une partie réservée aux militaires, dont les marins et aviateurs français.

Cliquez sur le plan pour l’agrandir >

De nombreuses grands familles vénitiennes y sont enterrées, comme Canova (la famille du sculpteur), Querini, Dolfin, Boldù, Papadopoli, Gozzi, Tiepolo, etc.

On y trouve aussi les tombes de nombreuses célébrités :

1 – Christian Andreas Doppler

Christian Andreas Doppler (1803 – 1853), mathématicien et physicien autrichien dont les travaux sont utilisés en astronomie autant que dans la marine et la médecine – Dans l’hémicycle, sur la gauche

2 – Giustinia Renier Michiel

Un hommage particulier doit être rendu à Giustinia Renier Michiel (1755-1832), auteure de l’origine des fêtes vénitiennes, traductrice, salonnière, qui aida tant à renforcer le sentiment national malmené, tint tête à Napoléon Bonaparte et aida considérablement la culture à Venise. Toutes ces actions lui valurent une estime de l’ensemble des couches sociales vénitiennes – Sous les arcades du cloître.

Dans la parcelle de Evangelici, c’est-à-dire des évangélistes protestants, repose :

3 – Ezra Pound

Ezra Pound (1885-1972), poète et musicien américain, qui finit italien d’adoption – Enceinte XV des « Evangelici »

Dans la parcelle des Greci, celle des chrétiens orthodoxes, reposent :

4 – Serge Diaghilev

Serge Diaghilev (1872-1929) à qui les danseurs rendent toujours hommage en déposant un chausson de danse sur sa tombe – Enceinte XIV, des  « Greci » (chrétiens orthodoxes)

5 – Igor Stravisnky

Igor Stravisnky (1882-1971), compositeur russe, mort aux Etats-Unis et enterrés à Venise, selon ses dernières volontés – Enceinte XIV, des  « Greci » (chrétiens orthodoxes)

6 – Sonia Kaliensky 

Sonia Kaliensky, en réalité Sofia Kaliensky, (1885-1907) est une jeune femme russe dont Venise fut le tombeau. En effet, abandonnée par son amour, elle se suicida à l’hôtel Danieli.

Citons également la tombe de la Princesse Troubetzkoy.

8 – Princesse Troubetzkoy

Princesse Catherina Petrovna Troubetzkoy (1816-1897), née Moussine Pouchkine, à qui le tsar Nicolaï I fit un enfant et qu’il força ensuite à se marier contre son gré. Elle s’enfuit en Europe – Enceinte XIV, des  « Greci » (chrétiens orthodoxes)

Dans le carré militaire, nous découvrons

7 – Les tombes des aviateurs français

Dans le carré militaire, se trouvent les tombes de 18 aviateurs français (sur 19), pilotes d’hydravions qui avaient pris part à la guerre 1914-1918. Il manque une tombe. Il manque celle d’un quartier-maître dont le corps fut déchiqueté dans l’explosion accidentelle d’une bombe de sa propre escadrille.

 

 

Share

Autres ressources

Wikipédia - Mises á jour aléatoires
Tripadvisor - Avis non vérifiés
Google maps - Temps de parcours
Site officiel de la Ville
Site officiel du tourisme


Venise : Autres informations similaires

One thought to “Visite du cimetière de San Michele”

  1. Merci pour toutes ces informations,existe-t-il la liste de tous les défunts avec leur date de naissance et leur lien familiaux, pour des recherches généalogique?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.