Stop aux bateaux de croisière à Venise

> En savoir + sur le sujet <   ←   Affichez / retirez les infos complémentaires

La fréquentation des bateaux de croisière à Venise ne cesse de se développer. Et dimanche 2 juin 2019, est arrivé ce qui « ne peut pas arriver » : un accident qui aurait pu être meurtrier, aux conséquences matérielles sans doute désastreuses, mais difficilement évaluables.
Faisons le point.

Ecoutez ce que nous disait Francesca

Francesca habite le quartier de Sant’Elena à Venise. Elle témoigne de son vécu.

L’accident du bateau de croisière

   

Il y a déjà eu plusieurs accidents de navires de croisière à Venise.

Le dimanche 2 juin 2019, en tout début de matinée, un bateau de croisière de la société MSC entre dans la lagune de Venise, tiré par un remorqueur. Il traverse le bassin de Saint Marc et sur le canal de la Giudecca très fréquenté, en se dirigeant vers le port, il perd le contrôle de ses moteurs. Ceux-ci s’emballent, peut-être à cause d’un problème électrique.

Devenu ingouvernable, l’immense navire rompt le câble d’acier qui le reliait à son remorqueur. Au milieu de la circulation dense, il fonce droit vers un quai où se trouvait amarré un bateau fluvial pour touristes, au moment où ceux-ci débarquaient.

En effet, certains passagers se sont retrouvés sur la passerelle, entre leur bateau et le quai, au moment où le navire de croisière heurtait et écartait du quai le bateau fluvial. Voir notre dernière vidéo ci-dessus.
Bilan : 4 blessés, un miracle. Mais il est un autre bilan, difficile à tirer à ce jour et bien plus important.

Les dommages visibles des bateaux de croisière à Venise

Venise, vous le savez, est toute construite sur des pilotis enfoncés dans la vase, sur lesquels sont empilés des pierres plates, sur lesquelles les édifices sont construits. Entre les pilotis, la vase se compacte et devient solide.

Or, on sait que les simples ondes créées par les hélices des barques (pas seulement des navires de croisière) viennent mourir contre les fondations, les ébranlent lentement et finissent par désolidariser les pierres entre elles. Il suffit de se promener à Venise pour constater, ça et là, de nombreuses désolidarisations de pierres, sur les fondations des habitations, les quais ou les ponts.

On sait que les hélices des navires de croisière agissent de même, mais en bien plus important. En bien plus sournois, car ces ondes sont invisibles depuis la surface. Voir notre vidéo de Francesca.

Les dommages invisibles des bateaux de croisière à Venise

Alors, revenons à cet accident « qui ne peut pas arriver » et réfléchissons ensemble. La simple onde des hélices crée de lents dommages aux rives. Et le choc puissant du navire de croisière MSC contre les quais ?

J’ai entendu le témoignage d’habitants du secteur qui ont senti le sol trembler au moment de l’impact.

Non seulement des blocs de pierres ont été détruits en surface. Mais, qu’en est-il du sous-sol ? Les pilotis ont-ils subi une pression, ont-ils été atteints,  poussés ?
Là encore, rien n’est visible depuis la surface. Et les dommages risquent d’apparaître dans quelques années. Qui évaluera le lent pourrissement des pilotis, l’affaissement du sol décompacté sous les édifices ?

No grandi navi : Pas de bateaux de croisière à Venise

Que des personnes apprécient les croisières, pourquoi pas ? Nous n’avons pas à juger.
Mais encore une fois, les bateaux de croisière sont conçus pour naviguer en haute mer, pas dans une lagune instable, pas dans un canal très fréquenté, large de seulement 200m à l’endroit de l’accident. Sans compter la pollution atmosphérique engendrée par la fumée (même filtrée) du fioul lourd qu’ils utilisent même à quai et 24h/24.

bateaux de croisière à VeniseLes navires de croisière ne doivent accoster ni à Venise, ni à Marghera, ni ailleurs dans la lagune.
Une grande majorité des Vénitiens se révoltent contre ces navires de croisière dans leur lagune. Malheureusement, la gestion de la commune-même de la cité dépend des 262 000 habitants (2017) de la communauté de communes, dont moins de 55 000 Vénitiens (2019). De plus, le port de Venise est géré par un ensemble d’autorités diverses. Et à cela s’ajoutent, des divergences politiques et des intérêts financiers privés.

Venise ne doit plus être un pôle de croisière. Ce n’est pas l’inexorable dérèglement climatique qui détruit Venise, c’est vous, c’est moi.

Lisez aussi mes pages détaillées sur ces navires de croisière et leur impact sur la lagune et la vie vénitienne.

Share

Autres sources d'information

Wikipédia - Mises á jour aléatoires
Tripadvisor - Avis non vérifiés, sujets á caution
Google maps - Intéressant pour les temps de parcours
Site officiel de la Ville de Venise
Site officiel du tourisme á Venise


Venise : Autres informations similaires