Venise pendant le Covid

Venise pendant le Covid continue de partir en lambeaux. Venise de l’après-Covid ne sera pas ce qu’on voudrait qu’elle soit… si nous attendons le changement passivement. D’autres agissent. Je vous livre 3 faits révélateurs.

Venise pendant le Covid : on vend

Venise pendant le CovidLes Tre Oci sont un palais du début du XXe siècle, situé sur l’île de la Giudecca, face à Venise. Son architecture est particulièrement reconnaissable et témoigne d’une histoire émouvante de la famille de Maria.
Ce palais était le siège d’expositions merveilleuses, comme celles du photographe Jacques Henri Lartigue, ou Willy Ronis, Roiter, Newton, etc.
Ce palais, géré par la Fondation de Venise est en vente. On ignore donc quel sera son propriétaire et ses activités futures. Les Vénitiens souhaitent que ce palais soit conservé par la ville de Venise, puisqu’il fait partie de l’histoire de Venise et que ces activités concernent tout le monde, les Vénitiens autant que les visiteurs.
Nos amis vénitiens lancent une pétition pour montrer l’attachement de tous au palais des Tre Oci.
Personnellement, je l’ai signée, comme beaucoup d’amis italiens, belges ou français. Si vous aimez Venise, si vous regrettez qu’elle tombe aux mains des investisseurs, si vous voulez la retrouver meilleure dans l’après-Covid, ne restez pas passifs. Je vous invite à signer également cette pétition, comme je l’ai fait moi-même.

Je veux signer la pétition

Si vous ne parlez pas italien, vous pouvez traduire la page par un clic droit sur votre souris et cliquer sur Traduire en français.

Venise pendant le Covid : on ferme

Face à l’église Santo Stefano, le Maître Ebru, Alberto Valese, va fermer boutique en janvier 2021. Alberto Valese était devenu maître Ebru (papier moiré traditionnel de Turquie). Et son titre Ebru est souvent accolé à son nom, par respect.
Alberto Valese crée son propre papier et l’utilise pour créer des objets magnifiques : blocs-notes, livres blancs, gravures, etc. Il adaptait sa technique à des motifs vénitiens, comme la reproduction des façades du Palais des Doges, décorés à la feuille d’or. Il étend même sa technique à d’autres supports, comme les cravates par exemple.
Bref, c’est un artiste mais il deviendra plus difficile de se procurer ses articles.
L’une des plus belles références du travail du papier.
Un commerce vénitien de plus qui ferme.

Venise pendant le Covid : on part

Venise (centre historique) comptait 160 000 habitants en 1920, 95 000 en 1980, 66 000 en 2000, 52 000 en 2020.
La communauté de commune (Venise + terre ferme) comptait 223 000 habitants en 1920, 352 000 en 1980, 275 000 en 2000, 259 000 habitants de nos jours.
Ceux sont essentiellement les habitants de la terre ferme qui dirigent Venise.
Moins d’habitants, c’est moins de commerces de proximité, moins d’enfants, moins de vie. Moins d’habitants, c’est plus de commerces de pacotille, plus de visiteurs, plus de semblant de vie, plus d’artificiel.