Pages Navigation Menu
Categories Navigation Menu

San Michele île cimetière de Venise

San Michele est la petite île qui fait face aux Fondamente Nove, le départ des bateaux vers les îles du Nord de la lagune.
C’est la première île qu’on croise immanquablement en allant vers Murano.

Le cimetière abrite les tombes de personnages célèbres que nous rassemblons sur une page noté en colonne de droite.

Histoire de San Michele

Autrefois, un couvent s’élevait au Nord de l’île. Il en reste un cloître et son puits central, datant du XVe siècle, comme le campanile orné de festons de terre cuite.

san-michele-eglise_3

Avant le 19e siècle, les vénitiens enterraient leurs morts dans des cimetières paroissiaux, autour des églises. Cette pratique dépassait d’ailleurs le seul cadre de Venise ou de l’Italie.

Napoléon Bonaparte interdit cette pratique en 1804 et fit construire un cimetière unique, à l’écart de la ville, sur l’île San Michele où se trouvait un couvent.

A partir du XIXe siècle, San Michele devint le cimetière des vénitiens. Mais bientôt, l’espace étant trop réduit, il lui fut adjoint l’île San Cristoforo della pace, contigue à San Michele. Le canal qui séparait les deux îles fut comblé. On oublia San Cristoforo pour le seul nom de San Michele.

Le cimetière de San Michele

Le cimetière fut organisé et édifié par l’architecte Gian Antonio Selva, le même architecte que celui qui construisit la Fenice.

L’église fut élevée par Mauro Coducci à partir de 1469, le même architecte que Santa Maria Formosa ou San Zaccaria, entre autres.
C’est la première église de style Renaissance à Venise. Jouxtant l’église, la chapelle Emiliani possède de remarquables jeux de marbres multicolores.

Mais c’est la chapelle Salviati, une famille de verriers de Murano, qui paraît être la plus originale et la plus remarquable. En effet, elle est couverte de mosaïques aux tons acidulés.
A moins que la plus remarquable ne soit celle des la famille Stucky aux statues émaillées et aux fresques colorées.

Infos pratiques sur le cimetière de San Michele

Transports vers San Michele

Le cimetière est desservi par les bateaux-taxis ou le vaporetto, ligne 4, arrêt cimitero.

Horaires du cimetière

D’avril à septembre, le cimetière est ouvert de 7h30 à 18h. D’octobre à mars, il est ouvert de 7h30 à 16h. Les 24 décembre, 1er janvier, il ouvre de 7h30 à 12h


Mon conseil

Bien sûr, San Michele  reste avant tout un cimetière. Nous vous recommandons de respecter la sacralité du lieu par une attitude correcte, silencieuse et respectueuse envers les défunts comme envers les familles.


Voir aussi les
autres îles de la lagune
ainsi que
Murano
Burano
Torcello


Visiter toutes les villes de  Vénétie  avec italie1.com
Votre hôtel à Venise parmi les 980 hôtels vénitiens
Retour en page d’accueil de Venise par venise1.com

 

 

Share

Un peu de pub

5 avis

  1. Merveilleux cimetière , mais l onglet ” en savoir plus ” ne fonctionnepas sur ipad.
    Cela dit on y trouve des tombes célèbres notamment igor strawinski , diaghilev , Eléonore duncan et d autres…

    • Le site est actuellement en travaux, vous pouvez réessayer svp. C’est là que se trouvent les personnages célèbres du cimetière, enfin, certains… Merci de votre intervention.

  2. Vous êtes de bon conseil, merci. Cependant, il aurait été utile au lecteur de savoir s’il y a des personnalités qui reposent à San Michele. Je me lui laissé dire que l’endroit est fort bien fréquenté.

    • Sans visiter les personnalités qui y reposent, l’île de San Michele présente bien moins d’intérêt, c’est sûr. C’est pourquoi, sur cette même page, il ne faut pas oublier de cliquer sur la visite du cimetière, sur la même page, en colonne de droite, rubrique En savoir + sur le sujet. Vous avez même une carte du cimetière avec localisation des défunts célèbres et même un vaporetto qui redémarre. lol
      Je n’ai pas cité toutes les personnalités, bien que j’ai eu envie de faire plaisir à un ami vénitien en citant la tombe de son oncle, triple champion du monde de football. Mais bon, ça n’aurait intéressé que lui.

      • Au temps pour moi, M. Foulquier : je n’avais pas repéré le précieux lien. J’avais un doute sur la présence de Diaghilev ; grâce à vous, le doute est levé. Et merci d’avoir répondu avec tant de célérité. merci pour votre travail.
        S.

Merci de ne pas poser de questions ici mais sur le FORUM ITALIE svp

Pas de questions ici mais sur le forum ↑                 Laissez un commentaire ↓

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *