Bateaux de croisière à Venise, suite… et fin ?

Autres sujets sur Venise

Les bateaux de croisière à Venise entrent dans la lagune par la passe de San Nicolo, au nord est de la lagune, traversent le bassin de Saint Marc devant le Palais des doges et accostent au port maritime, à l’ouest de l’île.

bateaux de croisière à Venise

Ce trajet est régulièrement dénoncé car il engendre une certaine pollution atmosphérique, ébranle les fondations des édifices historiques de part et d’autres du parcours emprunté et enfin, représente un danger pour l’écosystème de la lagune, pour les habitants et pour les passagers en cas d’échouage toujours possible.
C’est pourquoi, de nombreuses voix se sont élevées pour, au moins, dérouter ces grands navires de croisère ailleurs que le long du bassin de Saint Marc.

Bateaux de croisière à Venise, le combat de tous

bateaux de croisière à VeniseEt qu’on ne me dise pas que ce combat est celui de gens extérieurs à Venise. Tous ceux que j’ai pu rencontrer, commerçants, gondoliers, employés, vénitiens des quartiers populaires ou ceux des zones plus bourgeoises, loueurs, aucun n’apprécie le passage des bateaux devant Saint Marc. Et l’Unesco elle-même menaçait de retirer à la ville de Venise sont statut de patrimoine mondial, c’est vous dire l’étendue de l’impact négatif de ces navires… dans leur parcours actuel.

Bateaux de croisière à Venise : du nouveau

L’Italie vient d’adopter un plan de modification de l’accueil des navires de croisière. Comme je le précisais dans l’article sur ces gros bateaux, une certaine unanimité s’est faite entre les différents partenaires. Pas simple en effet de réunir l’état et ses différents ministères, la région Vénétie, le réseau portuaire de la mer Adriatique nord, les villes autour de la lagune et la ville de Venise.

Il vient d’être décidé d’abandonner le parcours actuel, jugé effectivement trop inadéquat. Cette décision donne raison aux nombreux vénitiens qui ont lutté pour faire entendre raison aux autorités et reconnaître leur bon droit.
Le Comitato No Grandi Navi en est l’organe le plus médiatique.
Il est donc acté qu’en 2019, les navires de croisière emprunteront un canal déjà existant au sud de la lagune, le canal des pétroliers. Ils accosteront directement au terminal de Marghera pour les plus gros d’entre eux. Et au port de croisière de Venise pour les moyens tonnages. Il faudra creuser et sécuriser une petite partie du trajet.

Ainsi, tous ceux qui ont lu mes pages sur ce problème des navires de croisière à Venise ne seront pas surpris car tout y est déjà mentionné : Les difficultés soulevées, les avis divergents, les solutions envisagées et même, présentée déjà comme très probable, la solution définie désormais. Pardon pour cet auto- satisfecit, mais on ne peut qu’être heureux de bien informer ses lecteurs, avec objectivité et clairvoyance.

[button link=”https://www.venise1.com/solutions-aux-navires-de-croisiere-a-venise” color=”silver” newwindow=”yes”] Lire le chapitre Solutions aux navires de croisière à Venise : hors du bassin de Saint Marc. Je vous ai même dessiné une carte du nouveau parcours. [/button]

Bateaux de croisière à Venise : résolu ?

Le problème des bateaux de croisière est-il donc résolu ?
Pas vraiment. Encore une fois, lisez ou relisez ce que je présentais. Le fait de modifier le parcours des navires va satisfaire tout le monde. C’est un acquis. Mais de nouveaux problèmes apparaissent avec le nouveau parcours : l’accueil des passagers dans un zone classée Seveso, la pollution qu’on ne fait que déplacer, les dommages causés à l’écosystème instable de la lagune, etc.

Là encore, l’analyse de ces difficultés nouvelles sont évoquées clairement dans mes textes.

Disons qu’il n’existe pas de solution idéale pour tous et j’ai peur qu’il n’existe pas de solution parfaite. Il s’agit de trouver une solution imparfaite, donc sujette à critiques, mais qui rassemble le plus grand nombre. Du moins pour quelques temps.
Oui, c’est un progrès de dérouter ainsi les navires de croisière. Mais combien de temps faudra-t-il pour se rendre compte des nouveaux problèmes engendrés ? Combien d’argent va coûter cette solution partielle du problème ? 
De plus, comprenez bien que les gros tonnages ne pouvaient accéder au port maritime de Venise. Désormais, si ! Avec le port de Marghera, le nombre et le tonnage des navires de croisière va considérablement augmenter. Qu’en sera-t-il de l’accroissement du tourisme de masse déjà envahissant ?

Le nouveau parcours des bateaux de croisière à Venise, c’est mieux mais pour combien de temps ?

Comprendre les problèmes des bateaux de croisière à Venise :
Instabilité naturelle de la lagune et autres problèmes à Venise
Navires de croisière à Venise, je t’aime, moi non plus 
Solutions aux navires de croisière à Venise 
Les problèmes de Venise : et si la solution était ailleurs ? 

Share

4 thoughts to “Bateaux de croisière à Venise, suite… et fin ?”

    1. Oui, hypothèse envisagée aussi mais cela augmenterait considérablement le traffic dans la lagune et dans le bassin de Saint Marc. De plus, vous imaginez, 8-10 navires par jour et 2-3000 personnes par navire, arrivant toutes en même temps pour être transportées à Venise ? Enfin, tout le port serait à construire et les infrastructures avec. Mais bon, ce n’est pas nous qui décidons.

    1. Bonjour,
      Ca a été l’une des propositions mais pas retenue car aucun port n’existe et il faudrait tout construire. C’est expliqué dans mes précédents documents auxquels je fais référence.

Les commentaires sont clos.