Bouche de dénonciation du palais ducal à Venise

Autres sujets sur Venise

Les bouches de dénonciations étaient autrefois nombreuses à Venise. On les appelait aussi bocca di leone.

Qu’étaient ces bouches de dénonciation ?

Les bouches de dénonciation étaient des sortes de boits aux lettres faites pour recevoir les dénonciations, que les procurateurs prenaient plus ou moins en compte.bouche de denonciation du palais des doges venise

Juste un petit billet glissé discrètement dans la bouche entrouverte … et vous pouviez vous retrouver aux fers ?
Un rival, un jaloux, voire un ignorant pouvait-il ainsi décider du sort d’une vie ?
Bien sûr que non.

Les dénonciations devaient être signées, voire appuyées de témoignages. On ne dénonçait pas à tort et à travers. Gare aux auteurs de dénonciations mensongères !!!

Cette pratique était d’usage courant et permettait une surveillance policière de tous à tout moment. Bien sûr qu’on ne pouvait pas dénoncer anonymement, ni sans éléments pour étayer ses affirmations ou ses suspicions. Et bien sûr, lorsque la dénonciation était prise en compte, une enquête était diligentée pour vérifier les faits.

On est donc loin de ce qui nous répugne un peu de nos jours, une dénonciation des citoyens entre eux, qui peuvent cacher de simples règlements de compte personnels.

L’art des bouches de dénonciation

La bouche de dénonciation était souvent sous forme d’un visage. On y glissait un billet dans la bouche. Mais d’autres formes existaient, comme des têtes de lion, d’où le nom de bocca di leone.

Retour au Palais des Doges

Share

Venise : Autres informations similaires


One thought to “Bouche de dénonciation du palais ducal à Venise”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *