En savoir +

Pas d'autres informations sur le sujet ♦   FORUM VENISE pour vos questions
  AUDIOGUIDES Venise en français 🎧

 

Louer à Venise

Scuola Grande di San Giovanni Evangelista

La Scuola Grande di San Giovanni Evangelista est une scuola, c’est à dire une confrérie religieuse de Venise. Elle est fondée en 1261 à Sant’Aponal et ensuite déménage en 1301 sur la campiello de la Scuola. Elle se trouve dans le quartier de San Polo et c’est donc la scuola la plus ancienne active à Venise.

La mariegola de la Scuola Grande di San Giovanni Evangelista

La mariegola en vénitien et matricola en italien est un texte écrit qui régit le statut d’une corporation. Les différentes scuole payaient généralement un calligraphe extérieur pour transcrire les textes surtout pour la qualité de l’écriture. En effet, la Scuola Grande San Giovanni Evangelista avait noté cet usage comme règle et l’avait consigné dans sa mariegola de 1366. De la Scuola Grande di San Giovanni Evangelista, il reste encore quatre exemplaires incomplets qui se trouvent dans les Archives de l’État de Venise. On trouve aussi des pages détachées, une au Musée Marmottan à Paris, une à la Fondation Cini mais aussi une autre dans les Archives de l’Etat à Venise. 

Scuola Grande di San Giovanni Evangelista, son histoire 

Elle est ainsi fondée en 1261 par les Battuti, les Flagellants. Ils se déplaçaient de ville en ville et se flagellaient publiquement. Ils pensaient que cette pratique pourrait leur permettre d’expier leurs péchés et trouver une place aux royaumes des cieux.  

En 1301, déménagement de Sant’Aponal vers le campiello de la scuola, et en 1369, la scuola reçoit un morceau de la relique de la Vraie Croix. La Vraie Croix ou Sainte-Croix, découverte par sainte Hélène est mentionnée dans la Légende dorée de Jacques de Voragine.

Ainsi, c’est Philippe de Mézières, membre de la Scuola de Saint-Jean l’Evangéliste, qui en fait donation le 23 décembre 1370. Au XVe siècle, la Scuola est rénovée, grâce aux dons. En raison de l’édit de 1807 de Napoléon, l’institution est fermée jusqu’en 1856. A partir donc de 1857 et jusqu’au 17 février 1929, elle va être le siège la Società delle Arti Edificazionerie del Mutuo Soccorso, qui est une corporation. Ensuite, c’est la reconstitution de l’actuelle confrérie qui reprend l’ancien nom de Scuola Grande San Giovanni Evangelista.

Scuola Grande di San Giovanni Evangelista, son extérieur 

Le portail sur le campiello de la scuola est impressionnant, il est de style Renaissance.
Cette oeuvre est attribuée à Pietro Lombardo, 1481, restaurée en 1732. Au centre, il y a une demi-lune avec des symboles sculptés de l’école comme un aigle (symbole de l’évangéliste) qui est posé sur trois livres et surmonté d’une croix.

Voir notre page Campiello de la scuola

Intérieur de la Scuola San Giovanni Evangélista

La Scuola Grande di San Giovanni Evangelista détient donc une relique de la Vraie Croix et une série de peintures, commandée à de célèbres artistes vénitiens. Ils représentent Les Miracles de Sainte-Croix. De nos jours, on peut les voir à la Gallerie dell’Accademia.
En 1498 est construit un escalier par Mauro Codussi. Pas un, mais deux escaliers qui conduisent le visiteur au premier étage. Etant donné l’étroitesse, Codussi a réalisé des murs plus épais dans celui du haut, le visiteur est impressionné par l’illusion de longueur. La Salle Capitulaire est magnifique, elle mérite votre visite. 

Entrée, Salle Verde et Salle Azzurra

La Salle Verte se trouve à côté de l’entrée principale, et c’est aujourd’hui la billetterie et la librairie. Elle est aussi restaurée mais seulement au début des années 1990. En premier lieu, le visiteur remarque la teinte verte du sol. Quant au plafond, il comporte des poutres du XVIe siècle qui sont apparentes. Et sur les murs on peut voir la Présentation de Jésus au Temple, attribuée à l’atelier de Palma Giovane, mais aussi un Portrait du Grand Gardien Andrea Vendramin et l’Apparition de l’Ange à saint Pierre. Par contre le auteurs sont méconnus.  On trouve aussi la Salle Bleue qui est utilisée par les administratifs de la scuola. 

Salle des Colonnes

Au rez-de-chaussée se trouve aussi la Sala delle Colonne, Salle des Colonnes. Les pèlerins y étaient reçus et les frères de la scuola s’y rassemblaient. La Salle des Colonnes fait donc partie du bâtiment original du 14ème siècle. Aujourd’hui,la scuola l’utilise pour des expositions.
On trouve 5 colonnes de pierre avec des chapiteaux qui sont décorés d’un bec de chouette et un frère avec sa cape . Les colonnes soutiennent les poutres transversales du plafond. L’origine des pierres et sculptures présentes dans cette pièce n’est pas connue. 

Escaliers

Une porte avec ses piliers et ses décorations précéde l’escalier de Mauro Codussi. 
En 1498 est construit un escalier par Mauro Codussi. Pas un, mais deux escaliers qui ménent au premier étage. Etant donné l’étroitesse, Codussi a réalisé des murs plus épais dans celui du haut, le visiteur est impressionné par l’illusion de longueur. Les murs de l’escalier du haut mesure 70 cm de plus que celui du bas.
De plus, d’autres éléments contribuent également à cette illusion comme les paliers entre les escaliers, les voûtes en berceau et les bandes de rosaces ainsi que les fenêtres latérales qui marquent la montée. Les marches du haut sont environ 70 cm plus larges que celles du bas, phénomène qui accentue aussi cet effet.

Salle Saint Jean ou Salle Capitulaire

De 1727 à 1762, la salle capitulaire, destinée à recevoir l’assemblée générale des frères, est donc restaurée par Giorgio Massari.
L’ancien plafond en bois décoré d’or et de bleu est restauré et réhaussé de 5 mètres pour atteindre une hauteur11 mètres. Massari fait aussi ouvrir douze grandes fenêtres ovales pour éclairer cette piéce.
Sur le mur du fond se trouve l’autel en marbre clair veiné de gris (avant sa structure était en bois). Il est l’oeuvre de Giorgio Massari, en 1728. Au centre, dans la niche la statue de Saint Jean est l’oeuvre de Giovanni Maria Morlaiter, 1732-1733. Elle représente Saint Jean l’Evangéliste en train de rédiger son évangile, un aigle et un chérubin. Au-dessus de l’autel, des scénes de l’Apocalypse de St Jean d’E. Perini, 1671-1757.
De nombreux tableaux tapissent donc les murs de la salle capitulaire. Les auteurs sont Tintoret, Longhi, Peranda, Marieschi, et d’autres encore. Ils représentent le cycle de Saint-Jean l’Evangéliste. Elles nous racontent donc, certains épisodes de vie de Saint Jean l’Evangeliste selon la Légende dorée de Jacques de Voragine. Quant au plafond, il est tapissé avec des toiles de scènes de l’Apocalypse de San Giovanni peint par Tiepolo et Marieschi, etc.
En 1752, Giorgio Massari réalise le sol en marbre polychrome, on remarque le marbre blanc rouge et noir avec aussi trois grandes rosaces, entourées d’un ruban bicolore, elles permettent de varier et de rompre le dessin répétitif des formes géométriques. 

Salle des stucs

Elle est donc construite en 1757, c’est une salle lumineuse car elle contient trois portes et trois fenêtres. Elle est ainsi décorée de stucs des maîtres Antonio Adami et Francisco.
On aperçoit des figures et décorations de couleur blanche tandis que celles du plafond sont de couleur pastel. Le plafond comprend un grand ovale central ainisi que des allégories.
Cette salle est tapissée de posters représentant les Miracles de la Croix (1494-1501). Autrefois, les tableaux étaient exposés dans l’Oratoire de la Croix et de nos jours, ils sont à la Gallerie dell’Accademia :

  • Offrande de la Relique à la Scuola di San Giovanni Evangelista (Lazzaro Bastiani),
  • Miracle au pont du Rialto (Vittore Carpaccio),
  • Miracle au pont San Lorenzo (Gentile Bellini),
  • Miracle du marchand Jacopo de’ Salis pendant la procession de Saint-Marc (Gentile Bellini),
  • Miracle de Pietro de Ludovici (Gentile Bellini),
  • Miracle à Campo San Lio (Giovanni Mansueti),
  • Miracle de la fille de Benvegnudo da San Polo (Giovanni Mansueti),
  • Miracle du fils d’Alvise Finetti (Benedetto Rusconi dit Diane).

Oratoire de la Croix

En 1761, l’Oratoire de la Croix est aussi restauré et Giuseppe Angeli y peint la toile centrale du plafond.
C’est l’endroit où est exposé la relique de la Sainte Croix, objet de culte. Auparavant on pouvait la voir dans l’église, en face.
Ce reliquaire gothique est en cristal de roche et argent doré. Au sommet, l’écrin contient deux fragments de la Croix sur laquelle Jésus est mort. La relique provient d’un don en 1370, du chevalier français Philippe de Mézières, grand chancelier de l’Ordre de Chypre et de Jérusalem à la Scuola . A cette période, le guardian grande était Andréa Vendramin. Dans le passé de nombreuses célébrations et processionsse se firent comme en témoigne quelques tableaux. La Scuola recevaient des dons en argent et en nature. 
A gauche de l’autel, Christ au mont des Oliviers tandis qu’au centre, le plafond est orné de très beaux stucs, l’Exaltation ou le Triomphe de la Croix de Francisco Magiotto (1784-1788). A l’intérieur, 4 petits mais très beaux médaillons en stuc bleu qui représentent les symboles de Saint Jean : le bâton pastoral, l’aigle et le calice qui contient du poison… 
L’Oratoire de la Croix méne le visiteur à l’Abergo.

Sala Albergo

L’Albergo est donc le lieu dans lequel se réunissaient les organes directeurs de la Scuola (Banca et Zonta). Chaque scuola était présidée par un guardian grande, un groupe d’environ quinze personnes réunies en la Banca, Banque et la Zonta, Chancellerie. On peut dire que cela ressemblait à un conseil qui était chargé de la gestion de la scuola .
Cette piéce contient de magnifiques stalles de bois sculpté et des bas-reliefs du XVIe.
Et au plafond la Vision de Saint Jean à Patmo, une œuvre de Titien décorait le plafond de Sala Albergo, mais désormais elle se trouve à la National Gallery of Art de Washington
Ensuite, entre 1581 et 1582, Palma le Jeune, réalisent 4 Episodes de l’Apocalypse notamment les anges exterminateurs. Sur le mur de droite, une Madone et des Saints, du XIVe siècle. 

Eglise et campanile

Juste en face de la Scuola, vous pouvez aussi visiter l’église de San Giovanni Evangelista

Informations 

Scuola Grande San Giovanni Evangelista di Venezia 
San Polo 2454  
30125 – Venice

site web 

Voir aussi nos autres pages :

Campiello de la Scuola,

Eglise et campanile San Giovanni Evangelista 

 

 


Acheter chez nos partenaires qui nous versent des COMMISSIONS permet à notre association de promouvoir SANS COMMISSIONS commerces authentiques, artistes et artisans d'art vénitiens.

 

Autres informations


Autres ressources

Wikipédia - Mises á jour aléatoires
Tripadvisor - Avis non vérifiés
Google maps - Temps de parcours
Site officiel de la Ville
Site officiel du tourisme



 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.