La crypte de la basilique Saint Marc

La crypte de la basilique Saint Marc à Venise est chargée d’histoire. En effet, c’est elle qui accueillit le corps de l’évangéliste Marc, ramené d’Alexandrie en 828. Le corps, ou disons plutôt ses reliques.
En savoir + sur la basilique San Marco

Crypte de la basilique Saint Marc à Venise

Cette crypte fait partie de l’ancienne église San Teodoro qui existait avant la basilique construite au XIe siècle. Elle est sombre, au plafond bas et aux lourds piliers de soutien. Elle se situe 56 cm en-dessous du niveau de l’eau de la lagune. Les infiltrations étaient donc nombreuses.

Aussi, avec l’insalubrité de la crypte, au XIXe siècle, les restes de l’évangéliste furent transférés de la crypte au maître autel de la « nouvelle » basilique. Le cercueil y demeure toujours. Ou plutôt le cénotaphe. En effet, les reliques de Marc ne s’y trouvent pas.
En 1968, le Pape Paul VI les restitua à l’église copte orthodoxe qui fut justement l’église fondée par Marc.
Ce n’est qu’à partir de 1987-1990 qu’on procéda à l’assainissement de la crypte, en l’isolant des infiltrations. Mais malheureusement, pas des inondations, comme celle, dévastatrice, de novembre 2019.

Le corps de Saint Marc, vraiment ?

Quelques historiens s’interrogent sur l’authenticité du corps. En effet, la découverte du corps de Saint Marc coïncide curieusement avec la disparition du corps d’Alexandre le Grand qui aurait reposé à Alexandrie.
Cependant, les historiens ne sont sûrs de rien, même pas que le corps d’Alexandre est réellement été ramené à Alexandrie à sa mort. 
De plus, ce cercueil, s’il était bien où on le suppose, aurait été maintes fois pillé. Bref, l’hypothèse Alexandre le Grand ne semble intéresser que les amateurs de sensationnels.

Une basilique à corps perdu

Durant les travaux de construction de la basilique actuelle, qui durèrent des décennies, de 1063 à 1094, on s’aperçut que plus personne ne savait où se trouvait le corps déplacé du saint. 
Finalement, c’est le saint lui-même qui révéla au doge Vitale Fallier et à l’évêque Domenico Contarini, l’emplacement des reliques. 
Et où se trouvaient-elles dissimulées ? Dans un pilier de la basilique. En effet, les os du saint faisaient corps avec la pierre de l’édifice. Disons qu’ils ne faisaient qu’un, comme un signe divin de l’appartenance du saint à l’église de Venise.

Informations pratiques de la crypte

Cette crypte de la basilique Saint Marc ne se visite pas, sauf exception.

Share

Autres ressources

Wikipédia - Mises á jour aléatoires
Tripadvisor - Avis non vérifiés
Google maps - Temps de parcours
Site officiel de la Ville
Site officiel du tourisme


Venise : Autres informations similaires