Réservez hôtels, appartements et visites, coupe-files, etc


Leonora Carrington


Biennale de Venise

Leonora Carrington est née le 6 avril 1917 et est décédée le 25 mai 2011. C’est une une artiste, peintre surréaliste et romancière mexicaine d’origine britannique. « Il latte dei Sogni » est le thème choisi pour la 59e Biennale d’art de Venise 2022.

La 59e Biennale d’art de Venise 2022

Les autres artistes de la 59e Biennal

                                                        La 59e Biennale d’Art 2022 à l’Arsenal de Venise

                                                        Lion d’or à la 59e Biennale d’Art de Venise

Le Lait des rêves Leonora Carrington
Les Biennales d’art et infos pratiques

Leonora Carrington ©Wikiart
Leonora_Carrington © Wikiart

Sa jeunesse

Très jeune, elle fait preuve de caractère, en conséquence, elle est renvoyée de deux écoles à cause de son comportement rebelle. Ses parents l’envoient à l’Académie des arts de Florence. Elle n’a que 10 ans lorsque peint son premier tableau qui est exposé à Paris. Après cela, de 1935 à 1938, elle fréquente des écoles d’art à Londres. Edward James, mécène et poète surréaliste va acheter la plupart des ses peintures. Tout d’abord par affinité pour les toiles de Carrington mais aussi dans le but d’une exposition. En 1947, elle aura lieu à la Galerie Matisse à New York.

Leonora Carrington et Ernst

Avant leur rencontre en 1937 à Londres, Leonora Carrington a déjà un penchant pour le travail artistique d’Ernst. Leur amitié entraine le divorce d’Ernst et leur vie commune à Paris. En 1938, ils partent à Saint-Martin-d’Ardèche, dans le sud de la France. En outre, leur collaboration les entraînent dans une émulation réciproque. Max Ernst crée des sculptures d’oiseaux et d’un autre côté Leonora Carrington elle, une tête de cheval. Par la suite, en 1939, chacun va peindre le portrait de l’autre. L’apothéose de leur amour est mis en valeur sur le tableau d’Ernst « The Triumph of Love. »

Seconde guerre mondiale et rupture

Ernst en tant qu’allemand est arrêté plusieurs fois, notamment par les autorités françaises mais aussi par la Gestapo. Malheureusement sa fuite vers les Etats-Unis met fin à leur liaison. Carrington est ravagée, elle part pour l’Espagne. Une grave dépression entraîne son internement en hôpital psychiatrique. Elle se marie avec un diplomate Renato Leduc mais elle divorce peu de temps après parce que ce n’est qu’un mariage de convenance.

Le Mexique 

Une fois sortie de l’asile, elle s’enfuit au Mexique où elle demeure jusqu’à la fin de sa vie. En 1963, elle crée une peinture murale « El Mundo Magico de los Mayas » qui trouve ses origines dans le folklore du pays. Très impliquée dans le mouvement de libération de la femme au Mexique, elle réalise une affiche « Mujeres conciencia » qui représente une femme, la nouvelle Eve. Carrington épouse en secondes noces, le photographe hongrois Emerico Weisz, décédé le 17 janvier 2007, à l’âge de 97 ans. Leonora Carrington est morte des suites d’une pneumonie le 25 mai 2011, à l’âge de 94 ans, dans un hôpital de Mexico.

Les oeuvres de Leonora Carrington

Son travail évolue en fonction de ses états d’âme. Ses premiers tableaux impliquent des contes de fées, des récits de la Bible. Cependant certains autres reflètent ses souffrances amoureuses, sa profonde dépression. D’autres encore s’inspirent de la mythologie, du symbolisme mais aussi du rôle de la femme dans le processus créatif. D’un autre côté elle écrit aussi des nouvelles et des pièces de théâtre… En 2005, « El Juggler » a été mis aux enchères par Christie’s, avec pour prix final 713 000 $ US.

« Il Latte dei Sogni »

Il latte dei Sogni Felipe-Baeza-©La-biennale-de-Venise
Il latte dei Sogni Felipe-Baeza-© La-biennale-de-Venise

Les dessins de Leonora Carrington, affichés dans sa maison au Mexique, font peur à ses deux enfants Gabriel et Pablo. Afin de les rassurer, elle raconte des histoires pour les illustrer et ensuite les regroupent dans le livre « Il Latte dei Sogni ». Dans les oeuvres de l’artiste surréaliste, on se trouve dans un monde magique en constant changement ou l’imaginaire mais aussi le subconscient permet des volontés que la raison ne tolèrent pas.

Voir ce livre à la FNAC
« Je n’ai pas eu le temps d’être la muse de qui que ce soit… J’étais trop occupé à me rebeller contre ma famille et à apprendre à être un artiste ». Leonora Carrington

La fondation Leonora Carrington 

La fondation Leonora Carrington est un organisme à but non lucratif qui fait des recherches et compile le travail de l’artiste.

© Les textes, logos, images, photos et vidéos de ce site ne sont pas libres de droits et ne peuvent être utilisés qu'avec l'accord écrit de l'auteur ou du responsable du site venise1.com .

PASSEZ PAR NOS PARTENAIRES !

L'association Italie1 utilise les COMMISSIONS de nos partenaires
pour faire connaître SANS COMMISSIONS l'offre des vénitiens

Location Booking.com Venise    pass réservation activité visisite guidée Venise