Venise du 7 au 8 Juillet 1944


Que s’est il passé à Venise dans la nuit du 7 au 8 Juillet 1944 ?

Venise 7 8 juillet 1944 Un maréchal fasciste

Le 6 Juillet 1944, devant le cinéma Italia sur le Campo de l’Anconeta, le célèbre maréchal de marine Bartolomeo Asara est abattu par un commando de résistants vénitiens. 

10 antifascistes à Venise du 7 au 8 Juillet 1944

Les représailles sont immédiates. Le préfet Comin et le Colonel Salvatore Morelli établissent une liste de 10 antifascistes qui devaient être fusillés dès le lendemain, tous demeurant dans le quartier de Cannaregio.
Mais à Venise, durant la nuit du 7 au 8 Juillet 1944, quatre d’entre eux n’ouvriront pas et se cacheront. Ils échapperont ainsi à la mort.
Un autre, Guiseppe Tramontin (mécanien) fut blessé grièvement à la tête Calle Pruili à Santa Sofia. Il rentrera chez lui puis sera transporté à l’hôpital. Et par la suite, il sera caché chez un ami, tout en faisant croire qu’il était mort.

Les 5 autres n’auront pas cette chance. Les fascistes les exécuteront lâchement. En effet, on les « invitera » à se rendre à la Questura (Poste de Police ). Et chaque antifasciste ne verra pas son tueur, puisqu’il va lâchement lui tirer par derrière, une balle dans la nuque.
De plus, les autorités laisseront les corps pendant deux jours à la vue de tous les vénitiens, en guise d’avertissement.

Qui étaient les 5 fusillés 

Photo Associazone Nazionale dei Partigiani d’Italia

Les 5 hommes abattus étaient :

  • Ubaldo Belli, enseignant en section élémentaire et catholique antifasciste, 50 ans, Fondamenta San Felice
  • Pierre Favretti, chef de gare dans la Calle Colombina à San Marcuola
  • Augusto Picutto, serveur, Campiello del Magazen à San Leonardo
  • Luigi Borgato, cordonnier, 37 ans, au Ponte dei Sartori
  • Bruno Crovato, mécanicien, 41 ans est tombé au campo San Canciano.

Reconnaissance

Pour témoigner leur reconnaissance, Venise et les vénitiens apposent des plaques commémoratives sur leurs maisons, donnent leur nom à un pont, un campiello, etc. Et de plus, chaque 25 Avril, une procession a lieu :

  • Campo San Canciano en mémoire de Bruno Crovato,
  • Ponte dei Sartori pour Luigi Borgato,
  • Calle Priuli pour Guiseppe Tramontin,
  • Fondamenta San Felice pour Ubaldo Belli,
  • Calle Colombina pour Piero Favretti
  • et enfin Campiello dei Magazen pour Augusto Picutti.

Pourquoi Cannaregio ?

Parce que Cannaregio était un quartier qui comptait beaucoup de résistants. Mais aussi, parce que le siège de la fédération fasciste de Venise se trouvait au Palais Michiel delle Colonna, sur la Strada Nova.

Voir aussi 1939-1945 et la Résistance vénitienne
La Résistance à Venise
Monument de la partigiana, la partisane
Venise du 7 au 8 juillet 1944


AUTRES INFORMATIONS SIMILAIRES


PASSEZ PAR NOS PARTENAIRES !

L'association Italie1 utilise les COMMISSIONS de nos partenaires
pour faire connaître SANS COMMISSIONS l'offre des vénitiens

Location Booking.com Venise  location AirBnB Venise Venise  pass réservation activité visisite guidée Venise

Toutes les offres Lastminute