Réservez hôtels, appartements et visites, coupe-files, etc

Jacopo Sansovino


Jacopo Tatti dit Jacopo Sansovino a pris le nom de son maître Andrea Sansovino. C’est un architecte et un sculpteur né le 2 juillet 1486 à Florence et mort le 25 Novembre 1570 à Venise.

Jacopo Sansovino: son parcours

à Florence et Rome …

Il travaille dans l’atelier d’Andrea Sansovino à Rome de 1503 à 1510. Puis il séjourne à Florence de 1511 à 1518. C’est notamment à Florence qu’il réalise aussi deux sculptures, tout d’abord le Bacchus au musée du Bargello mais aussi l’Apôtre Saint Jacques au Duomo. De 1518 à 1527, il est à Rome et dès 1519, il dessine les plans de l’église San Giovanni dei Fiorentini. Il commence les travaux à San Marcello al Corso à Rome, mais en raison de son départ de la ville, il ne va jamais finir les travaux. A cause du sac de la ville de Rome, il se réfugie à Venise.

à Venise 

Sansovino fait sa réputation auprès des procurateurs, en stabilisant les dômes de Saint-Marc avec un entourage en fer. Et c’est ainsi qu’en 1529, Sansovino devient l’architecte en chef et surintendant des propriétés auprès des Procurateurs de Saint-Marc.

Il exécute le maître-autel de la Scuola di San Marco en 1533. Jacopo Sansovino élabore les plans de la Zecca, de la Scuola della Misericordia (1532-), de l’église San Francesco della Vigna (1534-). Il réalise aussi ceux de l’ église San Geminiano, des travaux au palais Corner, dans le quartier San Maurizio.

En 1567, il réalise une statue d’Ercole de Ferrare et les deux figures de Mars et de Neptune, deux symboles de la République de Venise sur le perron de l’escalier des géants du palais des Doges. Jacopo Sansovino est désormais un architecte et sculpteur reconnu à Venise et dans toute l’Italie. Et cela surement parce qu’il a allié la tradition romaine avec la tradition vénitienne.

Les oeuvres de Jacopo Sansovino à Venise 

Scuola della Misericordia, 1532

A partir de 1532, Jacopo Sansovino est intervenu sur une structure commencée initialement par Alessandro Leopardi et Tullio Lombardo. C’était l’une des sept  « Scuole Grandi  » de Venise, avec celles de San Marco, San Rocco, San Giovanni Evangelista, Santa Maria della Carità, San Teodoro et et enfin celle dei Carmini. De nos jours, la scuola della misericordia  accueille des événements.

Eglise San Francesco della Vigna, 1534-1554

L’église San Francesco della Vigna est une église franciscaine. Elle se situe sur le Campo San Francesco della Vigna, dans le sestiere de Castello.
L’église actuelle, dessinée par Jacopo Sansovino est de style Renaissance. La construction commence en 1534 et s’achève en 1554, non pas par Jacopo Sansovino mais par Palladio.
Le monastère possède deux cloîtres, le plus grand a été utilisé comme cimetière. Très régulièrement des expositions et des concerts s’y déroulent. Il faut donc profiter de ces occasions pour les visiter.
Le campanile, lui, ressemble à celui de Saint-Marc.

San Geminiano et son église de Jacopo Sansovino 

L’église San Geminiano était une église catholique de Venise. Cette église était située dans le sestiere de San Marco, en face de la basilique Saint-Marc. Dans la seconde moitié du XVIe siècle, Jacopo Sansovino choisit la structure architecturale finale de l’église, en la plaçant sur le côté ouest de la place. Malheureusement Napoléon a ordonné sa démolition pour construire l’aile napoléonienne, il voulait y placer une salle de bal.

Aujourd’hui, ceux qui passent sous l’aile napoléonnienne peuvent remarquer une plaque sur le sol qui indique la présence du chef-d’œuvre de Sansovino.

Le palais Corner ou Ca’Corner 1537

Après sa destruction par les flammes en 1532, la Ca’ Corner est reconstruite par Jacopo Sansovino.Ce palais est de style architectural de la Renaissance.Il se situe dans le quartier de San Marco et surplombe le Grand Canal, il se situe juste à côté du Palazzo Minotto.

Actuellement ,c’est le siège actuel de la province de Venise et du préfet de la ville.

Réaménagement de la place Saint Marc par Jacopo Sansovino 

La Libreria Marciana

Elle se trouve sur la piazzetta dei Leoncini, au bord du Grand Canal. Le projet de la construction est confié à Jacopo Sansovino. La libreria Marciana lui donna du fil à retordre parce que le 18 Décembre 1545, une partie de la Libreria s’effondre. L’architecte est jeté en prison et les travaux ne vont reprendre qu’en 1547. A la mort de Jacopo Sansovino en 1570, c’est Vincenzo Scamozzi qui va reprendre le flambeau.

En 1603, elle devient la bibliothéque centrale de la République. Tout simplement parce qu’une loi obligeait tout imprimeur à déposer un exemplaire de chaque ouvrage dans ce lieu. De ce fait, elle recèle l’une des plus riches collections de manuscrits au monde.

La Zecca, 1537-1545 

« Zecca » signifie  » hôtel de la Monnaie, » c’est donc dans ce lieu que les ducats d’or et d’argent étaient frappés. A Venise, l’hôtel de la Zecca se situe devant le bassin de Saint-Marc. Il est érigé entre 1537 et 1545 par Jacopo Sansovino. De nos jours, il fait partie de la Biblioteca Marciana. Son activité est stoppée en 1866, du fait de l’annexion de Venise au royaume d’Italie.

La Loggetta du Campanile de Saint Marc, 1538-1546

La Logetta de Sansovino est conçu comme un arc de triomphe. La raison est qu’elle était considérée comme la salle d’attente des praticiens vénitiens qui souhaitaient entrer dans les bureaux.  La Logetta du campanile de Saint Marc est reconstruite par Jacopo Sansovino entre 1538 et 1546.  Jacopo Sansovino a utilisé des pierres rares et des marbres de valeur (Vérone et Carrare) ainsi que de la pierre d’Istrie. Mais ce n’est pas celle que nous voyons de nos jours, puisque détruite dans sa quasi totalement avec l’effondrement du campanile en 1902. 

Cet assemblage de différents matériaux, les contrastes des couleurs mais aussi les jeux d’ombres et de lumières attirent notre regard. Il en est de même pour les quatre statues allégoriques: Minerve, Apollon, Mercure et Pax.

L’escalier d’or et les statues de l’escalier des Géants

L’escalier d’or se situe à droite de la garde-robe actuelle. C’était l’escalier intérieur d’apparat, emprunté par les invités étrangers, comme par les conseillers, sénateurs et autres personnalités, pour se rendre dans les salles du Palais. Il est de toute beauté. En effet les parois et le plafond sont entièrement décorés de stucs et d’or. De nos jours, c’est le premier escalier qu’on emprunte pour la visite de l’intérieur du Palais des Doges.

Et l’escalier des géants, lui, se trouve dans la cour, en extérieur, pourquoi se nomme-t-il ainsi ? Simplement en référence aux deux grandes statues, celle de Mars (le dieu de la guerre) et celle de Neptune (le dieu des mers), toutes deux sculptées par Sansovino en 1565. 

Façade de l’église San Giuliano

L’église San Giuliano (en vénitien San Zulian) est une église catholique qui dépend de la paroisse San Salvador à Venise. Elle se trouve dans le sestiere de San Marco. L’architecture de cette église est de style renaissance. Les dessins de la façade sont de Jacopo Sansovino, par contre l’église est achevée après sa mort en 1570 par Alessandro Vittoria.
Petite curiosité : Thomas Rangone (Thomas Philologus) finança la restauration de l’église et obtint en contrepartie un monument à sa propre gloire. Sansovino sculpta la statue en bronze de ce physicien.

San Martino di Castello, 1540-1649

L’église de San Martino se situe dans le quartier de Castello, près du campo dell’Arsenale. Le bâtiment actuel date du XVIe siècle sur un projet (1540) de Jacopo Sansovino. Elle ne fut terminée qu’en 1619.Jacopo Sansovino a fait pivoter toute la structure de quatre-vingt-dix degrés et a ajouté deux chapelles de chaque côté pour lui donner un plan carré. 

Sur le côté de l’église, se trouve l’Oratoire de l’École de San Martino, qui est devenu la Scuola dei Calafati de l’Arsenale. Sur le portail de la scuola, un splendide bas-relief du XVe siècle en pierre d’Istrie représente Saint Martin donnant son manteau aux pauvres. 

La Ca’ di Dio 

La Ca’ di Dio ou Maison de Dieu est un ancien hospice de Venise qui se situe le Riva de la Ca’ di Dio, face au bassin de Saint Marc.

Maison de Dieu, est le nom donné tout simplement parce que ce lieu accueillaient les pélérins, qui partaient vers le Saint Sépulcre en Terre Sainte par voie maritime ou terrestre, dans le but de recevoir l’absolution.                                    En 1544, les procurateurs de Saint-Marc prennent seuls l’initiative de remodeler l’ouvrage. Le doge arrête les travaux en 1547, parce que l’hospice est sous sa seule autorité. En 1556, une loi donne raison au doge, c’est à dire que personne ne pouvait s’ingérer dans la gestion.

Autres oeuvres de Sansovino

On lui doit aussi d’autres réalisations :

  • la vierge à l’enfant dans l’arsenal 1534 sculpture 
  • la porte du sanctuaire et la porte en bronze de la sacristie dans la Basilique Saint Marc 1537-1546
  • l’église Santo Spirito, sur l’ile du même nom. Aujourd’hui il n’en reste que quelques murs.
  • dans la cathédrale Santa Maria Matricolare à Vérone, le monument funéraire de l’évêque de Belluno, Galesio Nichesola. L’autel en marbre polychrome, également de Jacopo Sansovino, est de toute beauté.
  • à Padoue, les bas reliefs de la Basilique Saint Antoine.

Informations

Jacopo Sansovino est mort le 25 Novembre 1570 à Venise. Son tombeau se trouve dans le baptistère de la Basilique Saint Marc. 

Cet article ne peut énumérer toutes les constructions, projets et sculptures de Jacopo Sansovino. Nous voulons simplement vous donner les grandes lignes de l’oeuvre de l’architecte et du sculpteur, peut-être le plus emblématique de Venise.

RESERVEZ HÔTELS, APPARTEMENTS, VISITES, COUPE-FILES !

L'association Italie1 utilise les COMMISSIONS de nos partenaires
pour faire connaître SANS COMMISSIONS l'offre des vénitiens

Location Booking.com Venise    pass réservation activité visisite guidée Venise    Audioguides

Toutes les offres Lastminute



© Les textes, logos, images, photos et vidéos de ce site ne sont pas libres de droits et ne peuvent être utilisés qu'avec l'accord écrit de l'auteur ou du responsable du site venise1.com .

AUTRES INFORMATIONS SIMILAIRES