Réservez hôtels, appartements et visites, coupe-files, etc

Pietro Lombardo


Pietro Lombardo est né en 1435 à Carona (lac de Lugano) et il est mort en 1515 à Venise. C’était un sculpteur, architecte, qui a beaucoup travaillé avec ses deux fils Tullio et Antonio, sculpteurs eux aussi. Il a fortement contribué à l’essor du style Renaissance à Venise. Ce qui le caractérise, c’est la multitude de décors en marbres polychromes, qui sont d’ailleurs facilement reconnaissables.

Pietro Lombardo à Florence et Padoue 

A Florence, Pietro Lombardo apprend sous la direction de Bernardo Rosselino, lui même élève puis collaborateur de Leon Battista Alberti. Dans ses premières exécutions, on retrouve cette influence florentine.  De 1464 à 1467, il vit et travaille à Padoue, en effet il réalise sa première grande oeuvre, le monument d’Antonio Roselli (1464-1467) dans l’église San Antonio à Padoue. Mais aussi la Casa Olzignan toujours à Padoue.

Lombardo à  Ravenne et Trévise

En 1482, il exécute le tombeau de Dante à Ravenne. L’édifice actuel est bâti au-dessus d’une tombe préexistante datant du XVe siècle. De l’oeuvre de Lombardo, il ne reste que le bas relief au-dessus du sépulcre, il représente Dante pensif devant un pupitre. En 1485, il réalise celui de Zanetti dans la cathédrale de Trévise, Tullio et Antonio exécutent les sculptures . A Trévise, dans l’église San Nicolò, tout à fait au centre, dans le coeur, se trouve le monument funéraire d’Agostino Onigo (1490) qui est attribué à la fratrie des Lombardo. 

Pietro Lombardo à Venise

Pietro Lombardo s’installe à Venise vers 1467. Il réalise de nombreuses pierres tombales. Notamment dans l’église de Santi Giovanni e Paolo: le monument Malipiero (1463) ainsi que celui du Doge Pietro Mocenigo (1476-1481) … Il est aussi l’architecte et le sculpteur de l’église de Santa Maria dei Miracoli (1481-89), certains qualifient cette église comme la plus belle réalisation de style Renaissance à Venise . Ensuite en 1490, il réalise la façade de la Scuola grande di San Marco, mais aussi celle de San Giobbe.
De 1498 à 1515, il est maître maçon du Palazzo Ducale (Palais des Doges) à Venise. Il a également représenté des saints et la Vierge Marie sur les murs de plusieurs églises catholiques.

Pietro Lombardo à San Giovanni e Paolo 

1) Pasquale Malipiero à Zanipolo 

Pasquale Malipiero est le 66e doge de Venise, élu en 1457 et mort en 1462. Son monument (1463) est décoré de 15 figures grandeur nature en marbre. Pietro Lombardo est aidé par ses fils comme pour de nombreux monuments. Dans le tympan, une Pietà complétée de trois statues qui représentent: la justice, l’abondance et la paix. Les armoiries et le lion de Saint-Marc sont présents dans les cocardes qui se trouvent autour du monument.

2) Nicolo Marcello à San Zanipolo 

Nicolo Marcello (vers 1399-1474) est le 69e doge de Venise, élu en 1473. D’abord inhumé dans l’église de Santa Marina et, en 1818, à sa destruction, il fut transféré dans la basilique Santi Giovanni e Paolo. Pietro Lombardo réalise son tombeau.

3) Pietro Mocenigo à San Zanipolo 

Pietro Mocenigo est le 70e doge de Venise (1406-1476). C’était un amiral vénitien, élu doge en 1474, après avoir combattu les Turcs dans la mer Égée. En 1476, il meurt d’une maladie et son tombeau est sculpté par Pietro, Antonio et Tullio Lombardo entre 1476 et 1481. Au centre d’une niche voûtée, trois figures soutiennent le sarcophage, elles représentent les trois âges de l’homme. Trois autres figures supplémentaires sont debout dessus, on devine facilement que l’adulte est le doge, il est entouré de deux pages. Celui de gauche porte un bouclier tandis que le page de droite arbore un bâton de général. De chaque côté de l’arc, 3 autres figures sont superposées l’une sur l’autre.

Pietro Lombardo et  San Giobbe

Pietro Lombardo L’église San Giobbe est une église située sur le campo Sant’Agiopo (en vénitien), dans le sestiere de Cannaregio à Venise. En 1493, Pietro Lombardo poursuit et termine les travaux commencés par Antonio Gambello. Il conçoit notamment l’autel actuel, la porte principale mais aussi la majeure partie de la décoration intérieure. Lors de votre visite, n’oubliez pas d’aller admirer la coupole du presbytère, oeuvres de Pietro Lombardo.                                                           

Dans son livre « Pierres de Venise » Ruskin mentionne le fait que l’entrée principale est un très bel exemple d’architecture du début de la Renaissance.

Les Frari et Pietro Lombardo 

Voir la basilique des Frari et son audioguide en français

1 Generosa Orsini et Maffeo Zen 

Le monument funéraire de Generosa Orsini et Maffeo Zen se trouve dans le transept gauche. Cette œuvre de Pietro Lombardo est en marbre, elle date de 1498.

2 Benedetto Brugnoli

Pietro Lombardo réalise ce monument pour le philosophe Benedetto Brugnoli. Il est placé sur la droite .

3 Jacopo Marcello

Il était le commandant de la flotte vénitienne, malheureusement, il fut tué le 31 mars 1488. Son monument est typique de l’atelier Lombardo. Mais récemment, certains experts attribuent cette oeuvre à Giovanni Buora (1450-1513). Trois petits bossus, posés sur des corbeaux lombards séparés par un aigle (le corbeau est un élément saillant d’un mur, une assise en quelque sorte) supportent le cercueil.  Au dessus, la statue du milieu représente le défunt qui tient une lance. De chaque côté, se trouvent deux pages qui portent le bouclier de Marcello . Une fresque représente le Triomphe du héros. Un ovale de marbre entoure le monument. Une bannière avec le nom de Jésus au milieu, et de chaque côté les armoiries de Jacopo Marcello termine le monument. Sur la gauche on trouve des trophées et encore les armoiries. Cet ensemble est agréable à l’oeil, on ne pleure pas le défunt, on le célèbre plutôt.

4 Alvise ou Ludovico Diedo

En 1453, Alvise Diedo aide à sauver la flotte vénitienne à Constantinople. Il meurt en 1466. Pendant des siècles, les visiteurs ont foulé cette tombe réalisée par Pietro Lombardo. De nos jours, on remarque qu’une partie de l’incrustation est abîmée.

La Scuola San Giovanni Evangelista

La Scuola Grande di San Giovanni Evangelista se situe dans le quartier de San Polo, près de l’église de San Giovanni Evangelista. C’est la plus ancienne fondation de bienfaisance.
Elle s’est agrandie à fur et à mesure que la Scuola prenait de l’importance tant au niveau économique qu’au niveau religieux. En 1369, suite à l’acquisition de la prestigieuse relique de la Croix, une première extension voit le jour. Entre 1478 et 1481, Pietro Lombardo crée une entrée à la cour de la scuola. De nos jours la Scuola Grande di San Giovanni Evangelista organise des concerts de qualité.

L’église Santa Maria dei Miracoli

L’église Sainte Marie des Miracles (nommée couramment les Miracoli) est une église qui se situe le long du rio du même nom dans le sestiere de Cannaregio. Avec l’aide de ses fils, Pietro Lombardo construit cette petite église entre 1480 et 1487.                                         
Elle est rectangulaire, une façade donne sur le campo dei Miracoli. Elle est recouverte de marbres polychromes de différentes couleurs. La façade est sur trois niveaux.                                                                A l’intérieur, le marbre polychrome est majoritairement présent.

RESERVEZ HÔTELS, APPARTEMENTS, VISITES, COUPE-FILES !

L'association Italie1 utilise les COMMISSIONS de nos partenaires
pour faire connaître SANS COMMISSIONS l'offre des vénitiens

Location Booking.com Venise    pass réservation activité visisite guidée Venise    Audioguides

Toutes les offres Lastminute



© Les textes, logos, images, photos et vidéos de ce site ne sont pas libres de droits et ne peuvent être utilisés qu'avec l'accord écrit de l'auteur ou du responsable du site venise1.com .

AUTRES INFORMATIONS SIMILAIRES